A la uneBonjour

BONJOUR

Le contrôle vétérinaire, voilà un exercice auquel peu de bouchers, aussi bien dans les villes que dans les campagnes, se soumettent. En effet, nombreux sont ceux qui font des abattages clandestins et qui, pour échapper à tout contrôle, vont de porte à porte, pour vendre de la viande, surtout dans les quartiers périphériques. C’est le lieu donc d’appeler les consommateurs à la vigilance. Car, une viande non contrôlée peut constituer un poison pour l’organisme.

 

Valérie YAMEOGO/TIANHOUN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer