A la uneLignes de mire

DECES DE DIEGO MARADONA

Repose en paix, sacré orfèvre !

Un génie du football aux talents protéiformes, vient de mettre genou à terre après avoir plusieurs fois, résisté victorieusement à la mort. Assurément, la mort est une tueuse implacable des légendes. Mais Diego Maradona restera à jamais un immortel dans la conscience mondiale. Footballeur de génie et des excès, Maradona a fait rêver, vibrer toutes les générations. Avec son verbe haut, ses addictions à la drogue et à l’alcool, il était comme une sorte d’étoile polaire autour de laquelle gravitaient toutes les autres célébrités footballistiques mondiales. L’Argentine n’était pas seulement connue pour sa pampa et ses dirigeants autocrates de l’époque. Elle était surtout connue parce qu’elle portait sur son sol, un enfant au karma prodigieux, nommé Maradona.

Il a fait rêver toutes les mères

Ce géant qui a fini par s’écrouler sous les coups de boutoir répétés de la mort, avait, sur le terrain, un génie qui le mettait toujours en avance sur les footballeurs de sa génération. Qui ne se souvient encore de « sa main de Dieu » libératrice de 1986 ? A la fois ange pour sa jeunesse et son génie footballistique, démon pour ses frasques, ses excès et ses outrances langagières, Maradona aura laissé sur la terre, de profonds et précieux sillons pour la postérité, pour l’Histoire, pour le football.  Il a fait rêver toutes les mères, tous les pères, en Argentine comme ailleurs. Qui, à l’époque, n’a pas secrètement ou ouvertement, rêvé d’avoir un tel garnement ? Sans aucun doute, cet enfant qui quitte la terre des hommes à 60 ans, était né avec un ballon au pied. Repose en paix, sacré orfèvre !

« Le Pays » 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer