A la uneOmbre et lumière

RAPPORT D’ENQUETE PARLEMENTAIRE SUR LA PROMOTION IMMOBILIERE

Les députés veulent en prendre connaissance pour mieux légiférer

 

Sous l’égide du président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, un séminaire parlementaire se  tient les 10  et 11 janvier  2022 à Ouagadougou. Ce séminaire qui réunit l’ensemble des parlementaires a pour objectif d’offrir à ceux-ci,  l’occasion de s’informer  de la problématique actuelle de la promotion immobilière à travers un partage du contenu des conclusions auxquelles la commission d’enquête est parvenue, d’enrichir  leur point de vue sur les questions  liées à la promotion immobilière et ce, afin de mieux légiférer.

 

« J’ai autorisé la tenue de ce séminaire qui vise principalement à informer l’ensemble des députés de la problématique actuelle de la promotion immobilière à travers un partage du contenu des conclusions auxquelles la commission d’enquête est parvenue ». Telle est en substance l’intervention de Alassane Bala Sakandé,  président de l’Assemblée nationale, devant les élus  lors de l’ouverture dudit séminaire. Rappelons, à toutes fins utiles,  que pour trouver une solution définitive à la problématique  de la promotion immobilière   faite de nombreuses  dérives et d’irrégularités qui, depuis plus d’une décennie,  menacent la coexistence pacifique entre les populations, le parlement de la 7e législature entend assumer sa part de responsabilités en mettant en place une commission d’enquête parlementaire sur le système et les pratiques de la promotion immobilière au Burkina Faso. L’objectif de ce séminaire parlementaire, selon toujours le premier responsable de l’hémicycle,  était d’investiguer, lors de la 7e législature,  sur le système et les pratiques de promotion immobilière au Burkina Faso en vue d’assainir le secteur.

 

« Il est plus qu’impérieux que la 8e législature se saisisse de la problématique tout en interpellant les élus ».

 

 Cependant,  force est de constater, a ajouté Alassane Bala Sakandé, président de l’Assemblée nationale, que les contraintes liées à la fin de la 7e législature combinées aux exigences du calendrier électoral n’ont pas permis à l’Assemblée nationale d’examiner et de valider le rapport de la commission d’enquête en séance plénière. Face à la persistance et  à l’aggravation des dérives liées à la promotion immobilière avec le risque d’une explosion sociale, le Chef de l’hémicycle

a estimé qu’il est plus qu’impérieux que la 8e législature se saisisse de la problématique tout en interpellant les élus par rapport   à ses attentes :   « Cet exercice commande que les députés de la présente  législature soient suffisamment imprégnés du contenu du rapport de la commission d’enquête dans une perspective de capitalisation et de validation ». Pour montrer  l’intérêt que son institution et lui-même  attachent  à ce séminaire parlementaire sur la promotion immobilière,  Bala Sakandé  a aussi ajouté ceci : «  Vous conviendrez avec moi que c’est peu de dire que la présidence de l’Assemblée nationale attache du prix à  la bonne tenue de ce séminaire. Il devrait être l’occasion pour les députés d’échanger et de s’informer suffisamment sur la pratique de l’activité de promotion immobilière dans notre pays ». En effet, loin des clivages politiques ou des intérêts corporatistes, il appartient à l’ensemble des députés de cette législature de mesurer les dangers réels et éventuels de cette  activité  sur notre société  à travers des contributions pertinentes et objectives pendant ce séminaire,  a  encore souligné Alassane Bala Sakandé. Le président de l’Assemblée nationale croit dur comme fer que la volonté de fournir un logement décent à des prix abordables aux  populations  et permettre à l’Etat d’avoir des espaces nécessaires pour la réalisation d’infrastructures collectives n’est pas une utopie. Un défi est à relever  et pour en réussir le pari,  il invite les députés à travailler  afin de le rendre concret : «  Il est de notre devoir de travailler à cette fin ». C’est ce travail qui  a été amorcé par la 7e législature et qui doit être achevé par la 8e. Bala Sakandé n’a pas manqué de saluer le travail des membres de la commission. Pour cela,  il a  mentionné  les énormes  difficultés tant la problématique est pesante, les acteurs fortement diversifiés et les intérêts souvent antagonistes : «  Dans de telles conditions, conduire une telle enquête faite d’analyse documentaire et d’investigations de terrain, et aboutir à un rapport, relève d’un parcours qu’il faut reconnaître et saluer à sa juste valeur ».  C’est pourquoi, à la fin de son intervention, il a  tenu à reconnaître  la qualité du travail livré et à féliciter la commission de la 7e législature. Il a aussi formulé des vœux de plein succès aux travaux qui se tiennent sur  ces deux jours  : « Dans cet élan, permettez–moi de saluer l’énorme travail abattu par les membres de la commission d’enquête parlementaire sur la promotion immobilière. Je voudrais formuler le vœu de plein succès à vos travaux et que, de vos échanges fructueux, émergent des orientations qui pourront utilement enrichir le rapport de la commission d’enquête»,  a conclu Alassane Bala Sakandé, président de l’Assemblée nationale.

                                                                              Ben Issa TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer