A la uneLignes de mire

  VICTOIRE DE L’ARMEE CAMEROUNAISE SUR BOKO HARAM : Belle action de « déblattisation » !

 

Plus que des opérations de ratissage, c’est une action de « déblattisation » en règle que vient de réaliser l’armée camerounaise.  Hier, en effet, elle a mené avec succès, une expédition punitive d’envergure dans l’extrême- nord du  Cameroun, précisément le long de la frontière du Nigeria, dans les monts Mandara,  qu’écumait la secte Boko  Haram.  Bilan de cette vaste  opération de « désinfection »: une centaine de « cancrelats » tués.   La peur est-elle en train de changer de camp ? Le moins que l’on puisse dire, en tout  cas, c’est que c’est un coup dur pour la vermine Etat islamique en Afrique de l’Ouest, plus connue sur le continent sous la ténébreuse appellation de Boko Haram.   Bravo donc aux cinq cents soldats camerounais mobilisés dans l’opération ainsi qu’aux autorités et forces armées nigérianes qui auront fourni du renseignement !  Et ce n’est pas tout.

Que la traque des adeptes de Satan se poursuive jusque dans leurs chiottes

Cette opération a fait coup double !  Car, primo, elle a réussi à « neutraliser »  ces islamistes, parmi lesquels un certain Aladji Gana, présenté comme le chef des opérations de Boko Haram dans la zone et dont l’armée camerounaise est parvenue à s’offrir le scalp. Certes, il n’est pas exclu que  du cou de l’hydre ainsi décapitée, repousse une autre tête. Mais, c’est déjà bon pour le moral. Secundo : l’expédition s’est  soldée par la libération de 900 personnes  qui vivaient dans des villages  occupés par des membres de la secte islamiste.  Fin de l’enfer donc pour ces pauvres innocents enfin affranchis du diable et de ses suppôts !  Toutefois, l’annonce de cette libération intervient au lendemain de nouveaux attentats-suicides au Cameroun, qui auront causé la mort d’au moins trois civils. Vivement donc que la traque de ces adeptes de Satan se poursuive jusque dans leurs chiottes.  Afin que l’Afrique soit à jamais débarrassée de ce chancre qui ne sait rien faire d’autre que… déféquer le mal sur son passage. Le pari n’est pas insurmontable.

 Cheick Beldh’or  SIGUE

Articles similaires

Un commentaire

  1. SIGUE, tu es fâché dhè! mais tu as raison pour toutes les appellations. La déclaration des droits de l’homme ne devrait pas s’appliquer pour ces moins que rien. Voici des gens qui devaient être tués et bruler dans leur trou au de tuer et bruler des journalistes que nous aimons bien et aiment leur peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer