AFFAIRE POLICIERS ET MILITAIRES RADIES :Le HCRUN promet le parachèvement du dossier le 15 avril prochain

AFFAIRE POLICIERS ET MILITAIRES RADIES  :Le HCRUN promet le parachèvement du dossier le 15 avril prochain

Le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN), à l’issue d’une rencontre avec les policiers et militaires radiés, promet que le dossier sera parachevé au plus tard le 15 avril prochain. C’est la substance du communiqué de presse ci-dessous. Lisez plutôt !

 

Soucieux de conduire sa mission dans le respect de la philosophie qui découle du triptyque « vérité-justice-réconciliation », le Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité Nationale (HCRUN) a rencontré les militaires et policiers radiés, le 26 février 2018, de 10 h 10 mn à 12 h 28 mn dans la salle de conférences du Conseil Economique et Social.

Il s’agissait, pour le Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité Nationale (HCRUN), de leur donner des informations sur l’état d’avancement de leur dossier.

Au cours de ces échanges, les militaires et policiers radiés ont ré-exprimé leur souhait de voir le Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité Nationale (HCRUN) traiter leur dossier avec diligence.

Le Président du HCRUN, Monsieur Léandre Bassolé, tout en les remerciant de leur disponibilité à dialoguer, a tenu à rappeler que ce dossier fait partie des 5 065 dossiers dont il a la charge, et que la mission du HCRUN va au-delà du traitement de tous ces dossiers. Au-delà de toutes les frustrations intelligibles que cette phase délicate requiert, le président du HCRUN les a rassurés que son institution est dans la phase d’élaboration du rapport, avec des propositions concrètes dont le mode de réparation tiendra compte de chaque groupe spécifique ainsi que de la situation socio-économique du pays.

Dans ce dossier de la mutinerie, il y a tant de pardon à demander et autant de rédemption à accorder. Dans ce sens, le président du HCRUN a tenu à réaffirmer, face aux menaces que certains des leurs ont proférées au cours de ces échanges, qu’aucune agitation ni aucune pression indues ne sauraient se faire l’allié raisonnable d’un règlement fraternel d’un dossier autant polémique.

Les conseillers du HCRUN ont saisi l’opportunité de cette rencontre pour rappeler à leurs interlocuteurs que le HCRUN est l’institution qui, par essence et par responsabilité morale, s’est engagée à entendre toutes les souffrances et à œuvrer à la réduction de toutes les frustrations, en vue de la réconciliation et de l’unité nationale.

Pour y parvenir, il faut qu’à l’évidence, le HCRUN endure critiques et reproches, censures et autres jugements, même tendancieux, et qu’il souffre des lenteurs indépendantes de sa volonté. Malgré tout, promesse a été faite que le dossier sera parachevé au plus tard le 15 avril 2018.

En se félicitant de l’attitude avenante, courageuse et empreinte de patience de la majorité des protagonistes de ce dossier, le HCRUN invite toutes les parties prenantes à accompagner, par leur apport et/ou par leur compréhension, la construction d’une solution altruiste, consensuelle et indulgente.

Ouagadougou, le 26 février 2018

 

La Direction de la Communication et des Relations Publiques du HCRUN

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+