BONJOUR :

BONJOUR :

Le Pari Mutuel Urbain (PMU), un jeu de chance de la LONAB, a gagné le cœur des Burkinabè, au point que certains en ont eu pour leur compte tandis que d’autres en ont fait les frais. Mais, là n’est pas le hic. Il se trouve que le programme censé être offert gratuitement aux parieurs pour consultation, est en passe de faire l’objet de commerce. En effet, certaines vendeuses n’hésitent pas à vendre le programme ou à conditionner son obtention par l’achat d’un journal pronostic que des sites ont conçu et revendent. Il s’agit par exemple du Facilitataire, de Soamba, etc. Nous en avons fait l’expérience dans un kiosque  de PMU à Gounghin et ces pratiques y sont fréquentes, le plus souvent lorsqu’il y a un report de masse à partager ou lors des quintés. Il serait judicieux que la LONAB soit attentive et travaille plus à ce qu’il y ait suffisamment de programmes pour les parieurs qui, quoiqu’on dise, lui apportent un plus.

Pascal TIENDREBEOGO, correspondant

Articles similaires

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+