CRISE AU SEIN DE LA CHEFFERIE COUTUMIERE A LA-TODIN : « La capitulation d’un individu entraîne-t-elle la réconciliation ? »

CRISE AU SEIN DE LA CHEFFERIE COUTUMIERE A LA-TODIN    : « La capitulation d’un individu entraîne-t-elle la réconciliation ? »

 

Dans notre édition du 16 mai dernier, nous publiions un article sur la crise au sein de la chefferie coutumière qui, disions-nous, semble loin derrière nous. Nous avons reçu le droit de réponse suivant de Naba Zouhoudou, chef de canton de La-Todin, et les sages de la famille princière. Que disent-ils ? Lisez !

 

« Nous voulons, dans un premier temps, relever le fait qu'aucun argument traditionnel ne peut permettre a un individu de prononcer le nom et le prénom d'un Chef, de même que ceux de son père. Celui qui veut de la réconciliation, doit éviter de tels comportements.Dans un second temps, nous voulons faire savoir aux lecteurs que notre fils et frère Maxime Korbéogo, ne peut et ne saurait être le « béton », c'est-à-dire celui par qui Naaba Zouhoudou règne. Il a décidé de trahir la grande famille princière pour des intérêts que lui seul connaît. Il est vrai que selon le Général Garibaldi, je cite: «La trahison n'est pas un mal, mais c'est l'arme du plus faible pour assouvir ses désirs les plus intimes ». Nous osons espérer qu'il reviendra au bercail. En tout état de cause, n'est-il pas absurde de penser que la capitulation d'un individu entraîne automatiquement la réconciliation autour d'un problème aussi important? Il faut bien plus que  cela ! Dans un troisième temps, nous portons à votre connaissance que Maxime s'est fait accompagner par trois (3) personnes pour aller prêter allégeance, dont son oncle paternel, un frère et un neveu de la famille. Bien évidemment, la partie adverse n'a fait que sauter sur l'aubaine pour entreprendre une communication tous azimuts sur le sujet.Dans un quatrième temps, nous invitons tous ceux qui veulent la vérité et adopter ultérieurement une bonne posture face à ce problème, à s'entretenir avec notre partie pour avoir les tenants et les aboutissants de cette affaire qui dérange très certainement Naaba Nasbire, fils de Naaba Oubri.Nous souhaitons ardemment que tout le monde travaille pour assurer la quiétude des populations, en faisant la promotion de la vérité et non de l'intrigue. Chaque fois que la vérité est piétinée parce qu'on a la puissance avec soit, il y aura toujours des résistants dont beaucoup tombent et d'autres continuent la lutte.

Enfin, nous vous informons que notre famille a toujours été agressée mais grâce à notre sagesse, nous avons évité les affrontements. Tout cela peut se vérifier à tous les niveaux: forces de sécurité, préfets, hauts-commissaires. »

NABA ZOUHOUDOU, chef du canton de La-Toden

et les Sages de la famille princière

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+