DIALOGUE MAJORITE/ OPPOSITION:Le Front républicain déplore l’échec

DIALOGUE MAJORITE/ OPPOSITION:Le Front républicain déplore l’échec

Le Front républicain a animé une conférence de presse, le 8 octobre 2014 à Ouagadougou, après son Assemblée générale tenue ce même jour. Ses responsables ont exprimé, au cours de cette conférence, leur regret pour l’échec du dialogue inclusif initié par le président du Faso et ont annoncé l’adhésion de trois nouvelles formations politiques.

L’échec du dialogue politique entre la Majorité présidentielle et l’Opposition politique, initié par le président Blaise Compaoré, a été déploré par le Front républicain. Il a, par ailleurs, décliné toute responsabilité liée à cet échec au cours d’une conférence de presse animée le 8 octobre dernier, à Ouagadougou. Face à cette situation, le Front Républicain, par la voix de Jocelyne Vokouma, a invité le président Blaise Compaoré à prendre « la décision qui sied pour garantir à notre pays la paix, la stabilité et la cohésion sociale ». Pour le Front républicain, le dialogue doit se poursuivre. Ils se disent toujours ouverts et disponibles au dialogue. Le dialogue, a indiqué le co-président, Hermann Yaméogo, ne doit pas être seulement une affaire de partis politiques, mais une affaire de toutes les autres composantes de la nation. Pour lui, l’échec du dialogue est lié au préalable posé par l’Opposition affiliée au Chef de file de l’Opposition politique (CFOP) qui « aurait dû positiver pour donner une chance au dialogue d’avancer. Au lieu de poser des préalables, elle aurait dû comme dans un match de football, poser des réserves qui n’empêchent pas le match de se poursuivre », a-t-il dit. Le point de vue de Me Herman Yaméogo est partagé par Assimi Kouanda, co-président du Front républicain. Pour lui, le Front républicain, n’a pas confondu et ne confond pas dialogue et conversation. «  En parlant de la responsabilité de l’Opposition dans l’échec du dialogue, ils ne font qu’un constat et non une tentative de lui faire porter le chapeau », a-t-il laissé entendre avant d’indiquer que  le référendum est maintenant d’actualité dans la mesure où il n’y a pas eu d’accord sur le point de la révision de l’article 37. Et de préciser : « En droit, le consensus le plus fort, le consensus le plus dynamique, c’est le consensus populaire. Le premier acte consensuel, c’est celui qui dérive de l’adoption d’une Constitution. C’est le peuple qui peut en abordant cette question, aboutir à un consensus soit en décidant oui, soit en décidant non. (…). Le consensus, nulle part, ne repose sur l’unanimité ». Le Front républicain a, par ailleurs, annoncé l’adhésion de trois nouveaux partis   politiques. Il s’agit de l’Union des forces démocratiques du Burkina (UFDB), de l’Union pour le mouvement du peuple (UMP) et le Parti pour le renouveau national (PARENA).

Issa SIGUIRE

Articles similaires

2 Commentaires

  1. Le Vigilent

    Bravo!!!
    Herman est près de réaliser son rêve. Il est co-président d’un front républicain réunissant 55 partis politiques, même si la grande majorité de ces partis ne peuvent faire la preuve de leur existence que par les récépissés hâtivement délivrés pour les besoins de la cause. Me Herman Yameogo est sur le point de laver l’affront fait a son père en 1966 par la rue qui l’a déposé alors qu’un referendum lui aurait permis de conserver son fauteuil ad vitam aeternam.
    Le dialogue, c’est sa proposition.
    Le referendum c’est aussi sa proposition.
    A ce rythme, Me Herman Yameogo sera au début et a la fin de toutes les initiatives de Blaise Compaoré. Si ce dernier est réélu après son mandat constitutionnel, Herman sera co-président du Faso. Ce ne serait que justice rendue a un bel esprit!

    Reply
  2. Le Burkina d'Abord

    En général la minorité qui est pour le référendum:
    a) profite allègrement d’avantages indus et luttent pour que Blaise continue et leur permettre de continuer à jouir (Alizeta, Djanguin Naba, François et sa clique, Dermé Salam, et tout ce qui s’y apparente)
    b) ne comprend rien dans cette histoire de référendum et Blaise et sa clique les ont manipulé à cout de CFA pour qu’ils adhèrent à leur funeste manchin
    c) Ignore totalement ce que c’est la démocratie et les exigences en termes d’alternance du pouvoir, de forme républicaine de l’Etat, de serment de tout président de s’en tenir à la Constitution et de s’exposer à la rigueur de la loi dans le cas contraire
    d) manque de patriotisme et pour idolatrie en faisant d’un humain leur dieu
    e) ils n’ont pas le choix car ne pouvant contrédire Blaise (ex: Assimi, Achille Tapsoba, Yoda, Naboho, Soungalo, Paramanga, Juliette, Tamini, le Maire de Bobo) sous peine de se voir refuser l’accès à la présidence et la fin des avantages (demander à YE Bongnessan)
    F) ce sont des fatalistes adeptes du pouvoir traditionnel selon lequel le Président est un roi qui n’a de terme de mandat que sa mort
    g) des gens qui vivent de la crise née autour du référendum et qui en profitent pour se refaire (Hermann, Ram, etc.).
    Mais il se trouve que très heureusement ces gens là ne sont pas nombreux!! Ce sont les brebis galeuses de la république!
    Toute personne sincère sait que tout président burkinabé a deux mandats au titre de l’article 37 et doit s’en tenir à cela et faire ses bagages en fin de bail. Tout le reste n’est que mauvaise foi, parjure, provocation, égoisme, culte de la personnalité, fourberie, esprit retors, méchanceté, culte du tout pour moi et rien pour les autres, foutaises, obscurantisme et volonté déguisée de maintenir un pays dans le statu quo et lui refuser la démocratie et le bonheur associé!! Mais une telle personne est à bannir du Burkina!!
    Donnons une chance au Burkina de se mettre en selle pour le voyage et l’ancrage de la démocratie!! Ce n’est quand pas en modifiant des constitutions pour permettre à un humain comme nous de mourir au pouvoir qu’on le fera!! C’est franchement un mauvais message qu’on envoie au reste du monde, c’est un crime à la démocratie et au developpement!
    Pensons « Burkina d’Abord »!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+