KOURITTENGA : Simon Compaoré visite les brigades et commissariats

KOURITTENGA : Simon Compaoré  visite les brigades et commissariats

Le ministre d’Etat, ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, était, le samedi 5 août 2017, à Pouytenga et à Koupéla dans les brigades de gendarmerie et les commissariats de police. Il est venu passer en revue ses deux corps de la province, écouter leurs soucis, leur prodiguer des conseils et des encouragements pour la bataille qui se veut permanente : la sécurisation du Burkina Faso.

 

Commissariats de police sans clôture, brigades de gendarmerie également sans clôture, effectifs insuffisants au regard de la population, absence de matériel roulant, locaux exigus… Voilà ce qui fut servi au ministre d’Etat comme café matinal dans la commune urbaine de Pouytenga par les premiers responsables de la gendarmerie et de la police de cette localité. Car, c’est aux environs de 8h 30mn que Simon Compaoré commençait sa visite du Kourittenga à travers le passage en revue des troupes à Pouytenga. Accompagné par plusieurs de ses collaborateurs et des autorités locales, Simon Compaoré n’a eu de mots que d’encouragements et de promesses d’amélioration de conditions de travail. Le ministre  Simon Compaoré a demandé aux deux corps de resserrer les rangs et de demeurer vigilants car le Kourittenga est une zone rouge. Autre lieu, autre réalité : à 10h le ministre d’Etat entre dans la brigade de gendarmerie de Koupéla. Dans la commune urbaine de Koupéla, la brigade de gendarmerie, tout comme le commissariat central de police sont tous clôturés. Cependant, l’effectif réduit et l’absence de matériel roulant dans ces deux services refont surface. Aux mêmes maux, les mêmes remèdes. Le ministre d’Etat a encore fait des promesses de voir avec ses collaborateurs ce qui est faisable à son retour. Du reste, il leur a fait un rappel sur l’objectif de son passage à Koupéla tout comme à Pouytenga : inviter les services de sécurité à rester stoïques, à cultiver la vigilance, à fluidifier l’information et à demeurer unis afin de sécuriser la province et partant, le pays entier. Sans répit ni perte de temps, Simon Compaoré et son équipe ont quitté Koupéla pour d’autres étapes aux environs de 10h 30.

 

Par Sidpasolgde

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+