Panorama

L’Association Zamaveenem chez le Mogho-Naaba Baongho

L’Association Zamaveenem était au palais de Sa Majesté le Mogho-Naaba Baongho. Plus qu’une visite de courtoisie à l’empereur des Moosé, cette audience avait pour but de présenter au Mogho-Naaba l’association Zamaveenem et son œuvre musicale (un single) réalisée dans le cadre de ses activités. C’était dans la matinée du 19 janvier dernier en compagnie d’un collectif d’artistes- musiciens burkinabè.

Le vœu le plus partagé par le commun des Burkinabè, en ces temps de divergences sociopolitiques, est la paix dans le pays des Hommes intègres. L’Association Zamaveenem, une association de communicateurs, éprise de paix et de justice, s’investit dans ce sens. Dans le cadre de ses activités, elle mène une communication sociale et citoyenne dans le sens du renforcement de la cohésion sociale et de la citoyenneté. La citoyenneté et le civisme au Burkina sont le leitmotiv de son combat dont la dernière initiative a été la production d’un single sur la citoyenneté, intitulé : «Puisqu’on doit vivre ensemble». 13 artistes dont Cissé Abdoulaye, Sana Bob, Idak Bassavé, Basic Soul, Duuny Yaam, Alain Giresse, Sandrine Nama, Djeneba Koné, Eddy Arun ont participé bénévolement à la réalisation de l’œuvre.

Sa Majesté qui s’est entretenue pendant une heure d’horloge avec les membres de l’association, les a félicités pour la pertinence de leurs projets et leur vision citoyenne. «Merci à l’Association Zamaveenem pour cette visite de courtoisie. Je lui souhaite bon vent afin qu’elle puisse atteindre ses objectifs dont la mobilisation des populations autour de nobles causes», a dit Sa Majesté qui dit s’engager à appuyer Zamaveenem à qui il dit ouvrir les portes de son palais.

Gislain Zoétyandé, président de cette association, très ému par l’accueil réservé à lui et ses camarades, a demandé à Sa Majesté sa bénédiction et ses conseils pour le succès de ce projet à court et long termes. Il s’agit d’une tournée nationale de sensibilisation prévue dans les 13 régions du Burkina. «Le Burkina appartient à tout le monde et chacun doit mettre de côté son orgueil puisqu’ensemble nous construirons le Faso», a affirmé le président de l’association. Sa Majesté a fait don de son dernier recueil de poèmes à l’association, recueil rédigé sur le respect. Sa Majesté leur a recommandé son recueil afin qu’ils puissent s’en inspirer au besoin dans leurs œuvres de sensibilisation sur la paix, la solidarité et l’amour.
Armel ILBOUDO

Légende :

Au sortir de la visite, visiteurs et hôte du Palais ont posé pour l’avenir (Ph. AI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer