MPP BOUCLE DU MOUHOUN : Salif Diallo à bâtons rompus avec les responsables des structures de base

MPP BOUCLE  DU MOUHOUN : Salif Diallo à bâtons rompus avec les responsables des structures de base

Salif Diallo, 1er vice-président du Bureau exécutif national (BEN) du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), accompagné de certains membres, a échangé, le 21 novembre 2014 à Dédougou, avec les responsables des structures de base du parti de la Boucle du Mouhoun. Objectif : saluer les militants du parti, rendre hommage aux martyrs de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et mobiliser les troupes pour continuer la lutte pour la paix et le progrès au Burkina Faso.

 

L’exécution de l’hymne du parti suivie d’une minute de silence observée à la mémoire des victimes de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, a planté le décor des échanges de Dédougou. Cette rencontre entre la délégation du BEN du MPP conduite par Salif Diallo, 1er vice-président du parti et les responsables des structures de base du parti dans la Boucle du Mouhoun, a permis à ces derniers d’être au même niveau d’information sur la vie du parti et celle de la nation. Selon Salif Diallo, la Boucle du Mouhoun constitue une région stratégique et importante pour l’avenir du MPP. D’entrée de jeu, il a précisé que le MPP est un parti de type nouveau. « Nous ne voulons pas ressembler au CDP à travers des mobilisations purement électoralistes », a expliqué  « Gorba »,  pseudonyme de Salif Diallo, avant d’ajouter que « moins d’un an après sa création, le MPP a contribué fortement aux côtés des autres fractions du pays à bouter Blaise Compaoré ».

17 militants du MPP morts et 536 blessés lors de l’insurrection populaire

Tout en exprimant la reconnaissance du parti à ses militants de la Boucle du Mouhoun pour le rôle joué lors de l’insurrection populaire, Salif Diallo a révélé que son parti a payé un lourd tribut. « 17 de nos militants sont morts dont 3 brûlés vifs à Ouahigouya. 536 autres ont été grièvement blessés. Face à cette situation, il faut prendre conscience et travailler pour honorer la mémoire de nos martyrs», a-t-il confié. En 40 minutes, il a, dans un langage qui lui est propre, rappelé les enjeux du parti de même que son programme. Toujours selon lui, tout le monde est le bienvenue au MPP mais a indiqué que son parti refuse ce qu’il a qualifié de « parachutage empoisonné ». En clair, les nouveaux venants qui étaient dans des partis et autres formations politiques devront officialiser publiquement leur démission desdits partis auprès des structures de base du MPP qui aviseront. Les échanges qui s’en sont suivis ont permis à certains de soulever des préoccupations, faire des observations et formuler des doléances. Certains ont abordé des conflits de leadership constatés dans une des provinces de la région qui, à leurs yeux, pourraient nuire aux intérêts du parti. Très remonté contre cette situation, Gorba a laissé entendre qu’aucun militant n’est au-dessus des statuts et règlements avant d’avertir : « le clanisme dans un parti est inacceptable et intolérable. Si d’aventure, des camarades se tirent des boulets, ils seront suspendus. Les problèmes ne doivent pas submerger les acquis  et nous devons changer radicalement le Burkina Faso dans la démocratie et le progrès ». En réponse aux questions liées à la formation, Salif Diallo a rassuré les militants de la création très prochaine d’une école supérieure de formation politique à Ouagadougou.

Kosyam comme objectif du MPP

De la transition, il en a également été question au cours des échanges. A en croire Salif Diallo, le MPP, à l’image des autres partis et formations politiques, joue sa partition pour sa réussite. Au regard des derniers évènements, il a laissé entendre que le MPP est proche de Kosyam. « Nous avons dépassé Laïco. Dans un an, nous serons loin de Laïco et à l’intérieur de Kosyam », a-t-il dit. Pour y arriver, le renforcement du parti, l’élargissement de la base sociale, une bonne préparation de la campagne assortie de l’explication du programme du parti, le don de soi, le sacrifice, l’unité, la cohésion et la solidarité des militants constituent, aux yeux de Salif Diallo, les conditions sine qua non de l’objectif du MPP. A la question de savoir si le MPP est déjà en campagne pour 2015, Salif Diallo a répondu par la négative. « Nous ne sommes pas en campagne. Vous avez suivi les échanges ; nous reviendrons au moment opportun et légal pour parler de la campagne ». A en croire Maurice Dieudonné Bonané, coordonnateur régional du MPP Mouhoun, la mise en place des structures du parti dans la Boucle du Mouhoun a atteint un taux de 80%. A en juger les propos des uns et des autres, les échanges ont été des plus francs et sincères. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les participants à cette rencontre ont sacrifié de leur temps, allant jusqu’à « renoncer » à la prière du vendredi pour écouter le message du BEN.

Serge COULIBALY

 

Articles similaires

3 Commentaires

  1. Yaméogo Marie Noelie

    Que les Âmes de nos frères et sœurs reposent en PAIX. Amen!

    Monsieur Salif DIALLO doit remercier ces Martyrs grâce à la correction des pratiques négatives de l’ex-Président que lui-même a vécu et connaît.

    Travaillons pour le bien commun et le progrès de notre Cher Burkina Faso.

    Merci.

    Reply
  2. le véridique

    si le MPP gagne la présidentielle en 2015, c’est logique. Il a pris une longueur d’avance sur les autres partis. Pendant que de nombreux partis lorgne le gâteaux de la transition, le MPP est sur le terrain. Le MPP voit loin. « Qui veut aller loin ménage sa monture ». Des partis de l’opposition d’entre déchirent pour avoir des postes au gouvernement et au CNT. Le rôle fondamental d’un parti politique c’est conquérir le pouvoir d’Etat et non profiter de situation pour se greffer. Honte à ces partis.
    Honte également aux OSC qui croient que leur heure a sonné. Prenez l’exemple sur les associations de Pr Ibriga, le balai citoyen, la gouvernance démocratique, et autres. Après la lutte historique on en doit pas réclamer quelque chose au bout.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+