LA NOUVELLE DU VENDREDI : Pommades de femmes, dépigmentation et conséquences

LA NOUVELLE DU VENDREDI :   Pommades de femmes, dépigmentation  et conséquences

De nos jours au pays des Hommes intègres Ou dans presque tous les pays d’Afrique, difficile de trouver une femme instruite et dite civilisée avec une coloration naturelle sans sa marque de produits cosmétiques transformant la peau.

Aujourd’hui en matière de peau dans la gent féminine, l’artificiel le remporte largement sur le naturel.

A chacune son  savon de toilette  de préférence. A la radio, dans les journaux, à la télé, dans les rues ou dans les salons,  l’on vante les vertus de tel ou tel produit à renfort de publicité et d’images séduisantes.

Dans la gamme, on relève des produits pour donner un éclat à la peau, des produits pour adoucir la peau. Des produits pour embellir la peau,  des produits pour débarrasser  la peau  noire de sa soit-disant  impureté. Bref des produits chimiques pour éclaircir la peau noire et la rendre plus belle au regard.

Comme si le Bon Dieu par cette création du noire  s’était un peu trompé…

Ainsi, une majorité de femmes noires, se donne à cœur joie  dans cette pratique pour se faire plaisir et faire plaisir aux hommes qui ne veulent pas du noir.

Mais  chimiquement, que contiennent réellement ces produits  éclaircissants? Quels sont  à long terme leurs impacts  sur  le visible et l’invisible de la peau ?  Quelles sont les conséquences de ces produits sur le système immunitaire de l’organisme ?

Sans être spécialiste de la question dermatologique, en regardant un reportage sur une chaîne internationale sur la fabrication de ces produits et leurs conséquences, j’ai été vivement ébranlé et je me suis posé cette question :

- Nos sœurs, nos femmes, nos  filles utilisatrices de  ces produits sont-elles informées ?

Dans ce reportage, en plus des additifs souvent utilisés par ces firmes  pour emprisonner les utilisatrices et les rendre dépendantes, l’impact de ces produits sur la santé humaine est le dernier de leurs soucis.

Echangeant sur le sujet avec une voisine,  agent de santé, elle  me confiait :

- Nous menons des sensibilisassions sur le phénomène.  Mais beaucoup de femmes font la sourde oreille  et ne recherchent qu’une chose : briller et se faire belle. Advienne que pourra ! Difficile de ramener une femme à la raison quand elle croit que sa beauté dépend de la couleur artificielle de sa peau. Il en est de même pour une femme qui pense que son échec sentimental est lié à la couleur de sa peau

Il y a quelques jours, au sujet de ces produits éclaircissants, un ami me parla de l’histoire de sa jeune cousine  Annie qui a 23 ans, après avoir changé de peau, brillait comme une perle au soleil. Nous savions tous, qu’elle utilisait des produits comme la plus part des femmes de son milieu. Je ne sais ce qui s’était réellement passé mais, un jour elle souffrit énormément  d’un sérieux problème dermatologique après avoir utilisé un savon. Hospitalisée à maintes reprises, elle s’en sortit avec de lourdes séquelles. Ne supportant pas sa nouvelle condition et le regard des gens, elle s’isola, souffrit d’autres maux liés à sa peau et finit par mourir à 26 ans dans des conditions difficiles.

Après ce témoignage,  à chaque fois que j’ai l’occasion d’échanger avec une amie, une parente, une connaissance sur les conséquences de ces produits cosmétiques, je ne peux m’empêcher de penser :

- Femmes faites-vous belles mais conservez l’essentiel : votre santé.

Ousséni NIKIEM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+