Baromètre

PRESIDENTIELLE 2015:« La candidature de Blaise Compaoré n’empêche pas l’alternance »

Dans la réflexion ci-dessous, Dr Harouna Badini, puisque c’est lui qui en est l’auteur, estime que la meilleure solution à la crise actuelle est de permettre à Blaise Compaoré de se présenter à l’élection présidentielle de 2015. Pour lui, la candidature de Blaise Compaoré n’empêche pas l’alternance. Lisez !

 

Mon écrit précédent a sans doute choqué ceux qui ont réagi avec une colère explicite. Je m’en excuse. Je voudrais donc commencer cet écrit avec une mise au point et prier les lecteurs de me pardonner, si je heurte encore leurs convictions et sensibilités. Mon intention est uniquement de ne pas croiser les bras et être passif au moment où nous devons tous chercher maintenant une solution pacifique et définitive à cette crise qui nous préoccupe tous, afin de ne pas regretter plus tard.

Mise au point :

Je suis un agent de l’Etat. A ce titre, je suis donc au service du pouvoir en place. En dehors de cela, je ne suis militant d’aucun parti politique et je n’ai pas de liens particuliers avec Son Excellence Monsieur le président Blaise Compaoré. Ce n’est donc pas lui que je défends spécialement. Si ce que je dis l’arrange, c’est tant mieux pour lui. Mais pour ma part, et c’est ce que je crois, c’est pour arranger les Burkinabè que j’écris et au stade actuel, je l’aurais fait avec n’importe quel autre président du Faso.

J’espère m’être fait comprendre suffisamment bien pour que le lecteur, au lieu d’imaginer ou supposer des choses (parfois même "limpotekoi"), me démontre plutôt que j’ai tort (j’en serais heureux), ou alors prenne très au sérieux ce que je propose pour éviter tout risque inutile à notre pays, dans le contexte actuel. Ce n’est pas avoir raison qui me préoccupe, mais la prévention de troubles qui mettraient en péril la paix et la sécurité des Burkinabè.

Pourquoi laisser Blaise Compaoré se présenter aux élections ?

Cette mise au point faite, les raisons qui me font penser que "la solution la plus sage est de permettre à Blaise Compaoré de se présenter aux élections" sont les suivantes :

La Constitution de notre pays devrait être sacrée, comme dans toute démocratie. Mais force est de constater que même si elle l’a déjà été, elle ne l’est plus, pour avoir été désacralisée depuis fort longtemps non seulement par ceux qui gouvernent, mais aussi par ceux-là mêmes qui les condamnent aujourd’hui. Et cela, avec la complicité active ou passive de nous tous.

Je comprends que beaucoup sont aujourd’hui exaspérés, au point d’être prêts à donner même leur vie pour un changement qui profiterait à leurs enfants, mais en aucun cas, moi je ne donnerais ma vie pour défendre une Constitution violée et désacralisée par ceux-là même chargés de la défendre. Une loi ne vaut que par son application. Et on ne peut pas appliquer une loi, encore moins la tenir pour sacrée, si l’on n’a pas la maturité spirituelle, morale, culturelle, socioéconomique et politique pour le faire. Notre Constitution ne sera appliquée comme sacrée que quand nous aurons la maturité qu’il faut pour choisir et encadrer des gouvernants qui n’auront pas d’autre choix que de la tenir pour sacrée. Cela hélas, n’arrive pas brusquement au détour de quelques manifestations violentes de colère, aussi légitimes et justifiées soient-elles ! Cela peut à la rigueur arranger ceux qui sont aujourd’hui pressés pour eux-mêmes. Mais pour être viable, durable et profitable à tous, cette mutation qualitative, qui est à notre portée, doit être un processus préparé dans le calme, la paix et la sécurité.

Certes, il est désormais grand temps d’apprendre à respecter et à faire respecter notre Constitution, mais dans la configuration politique et juridique actuelle de notre pays, je ne suis pas convaincu que quelqu’un puisse résister à la tentation de "tripatouiller". Et comme par le passé, ce ne sera pas de sa faute. C’est simplement que les institutions appropriées ne sont pas assez fortes et indépendantes au Burkina Faso pour l’en dissuader. Et dans ces conditions, la tentation est surhumaine et n’importe quel homme (y compris vous et moi) y succomberait. C’est précisément l’aubaine créée par ce désordre qui aiguise les convoitises et fait que n’importe qui se croit "directeur généralable", "députable", ministrable, etc. …, et même présidentiable, puisqu’il suffit d’être chanceux et se trouver au bon endroit au bon moment.

Même s’il en assume la responsabilité en tant que président du Faso, Blaise Compaoré n’est pas seul comptable du bilan de ses 27 ans de pouvoir. S’il fallait le condamner pour certains dérapages, je ne suis pas sûr que ce soit juste qu’il le soit tout seul ou même seulement avec ceux qui restent avec lui et le défendent aujourd’hui. C’est donc plus facile et tout le monde y gagnerait, qu’ils s’entendent pour réparer, afin de ne pas embarquer les Burkinabè dans une voie à l’issue incertaine.

La candidature de Blaise Compaoré n’empêche pas l’alternance ! Je ne présage pas de la constitutionnalité ou non de sa candidature. Je suis sûr que les juristes et constitutionnalistes que nous avons, peuvent ensemble vite trancher ce débat. Ce n’est certainement pas un "casse-tête chinois" pour eux, s’ils s’y mettent uniquement avec le droit. J’espère n’outrager aucun d’eux, mais je pense que c’est le bon moment pour ces magistrats de convaincre et rassurer ainsi le peuple burkinabè qu’ils sont capables d’assumer leur indépendance. Si eux-mêmes chargés de dire le droit se laissent déborder, il n’y a rien d’étonnant que d’autres croient pouvoir le dire à leur place.

Même si Blaise Compaoré se présentait aux élections et que les électeurs ne l’élisent pas, je suis convaincu qu’il est assez Gentleman pour vite reconnaître sa défaite. Lui-même et le Burkina Faso avec, n’en sortiraient que plus grandis. Il a suffisamment de noblesse et aussi d’expérience pour cela.

C’est de bonne guerre de chercher à éliminer juridiquement un adversaire politique, mais je crois que l’opposition gagnerait plus à se préparer pour être capable de le battre aux élections, plutôt que de compter sur ce raccourci qui a l’inconvénient de présenter aujourd’hui de hauts risques de troubles de la paix sociale. Et quels que soient les rejets de responsabilités que pourraient faire après, les uns sur les autres, c’est le commun des Burkinabè qui en paierait le prix fort.

C’est pourquoi je crois que la meilleure solution à la crise actuelle est de permettre au président Blaise Compaoré de se représenter aux élections. Les négociations porteraient alors sur la meilleure manière d’organiser des élections libres et transparentes dont le résultat reflèterait le choix des électeurs. Le président élu, qui sera donc celui de l’ensemble des burkinabè et non d’un parti ou d’un clan, aura donc la légitimité et la légalité nécessaires pour poser les fondements sacrés de la Constitution et de la démocratie burkinabè. C’est aussi simple que cela pour celui qui cherche l’intérêt des Burkinabè au lieu du sien seulement !

Dr Harouna BADINI

Articles similaires

19 commentaires

  1. Docteur BADIBNI vous êtes non seulement Docteur mais aussi officier de l’armée et chargé recensement de mission au MRA. Quelle garantie le peuple a que Blaise va respecter les résultats sortis des urnes? Si non Blaise sait, son entourage sait que même si referendum il y a aujourd’hui, il va perdre, il ne compte que la pauvreté et l’ignorance du peuple pour s’éterniser au pouvoir. Au tant l’empêcher par la limitation que lui même a promulgué et juré de respecter.

  2. Les tragédies des peuples révèlent les grands hommes et ces tragédies c’est des médiocres comme Dr Badini qui les provoquent. Voila un autre illuminé qui au lieu de la boucler, étale un torchon sans argumentaire solide sur la place publique. Le pire c’est pas la méchanceté des vampires qui sucent et veulent continuer de se sucrer sur le dos de leur peuple, mais c’est le délire d’hommes comme ce monsieur Badini qui veut se faire l’avocat du diable.
    A travers vos mots, vous dites en filigrane comme monsieur Sarkozy ( cet autre erreur de la nature) que le peuple burkinabé,qui dans sa grande majorité a adopté notre loi fondamentale ,n’est pas suffisamment mature pour la démocratie. Mais que diantre monsieur Badini. Vous réfléchissez avec votre moelle épinière ou quoi? Libre à vous de vous prostituer et de marcher sur vos principes et l’avenir de vos enfants pour grappiller quelques miettes du régime en place si ça vous chante , mais de grâce laissez ce brave peuple burkinabè s’essayer à la démocratie même si elle n’est pas encore au point.
    Laissez nous développer progressivement notre culture démocratique, laissez nous inculquer à nos enfants les vraies valeurs d’amour inconditionnel du pays, de respect de sa loi fondamentale, de protection de cette loi qui fédère tous les burkinabés, de respect de ses armoiries, du respect et de l’amour des autres burkinabés, de respect de la parole donnée (certains ne respectent même pas la parole qu’ils ont donné sans contrainte au collège des sages de leur pays), à la culture de la démocratie……
    Monsieur Badini vous êtes Docteur je ne sais en quoi. Moi je suis Docteur d’Etat en médecine depuis 2008, formé à l’UFR SDS de l’Université de Ouagadougou. Je suis actuellement en formation de spécialité dans un grand CHU de France et je puis vous assurer que je suis complimenté pratiquement tous les jours du niveau de formation que j’ai reçu. A niveau égal, je vous le dis sans sourciller : un interne de chez nous est beaucoup plus performant et plus complet qu’un interne Français. Partant de là, je ne me sens nullement inférieur à un européen ou un américain en quoi que ce soit.
    Pensez vous que les Français, les américains sont plus démocrates que nous? Que nenni ils respectent seulement à la lettre leur loi fondamental. Demandez à Blaise de respecter la constitution et vous verrez que tout va continuer à rouler au Faso comme si de rien n’était.
    Prochainement Docteur s’il vous prend l’envie d’élucubrer, faites le mais seulement avec votre épouse et vos enfants mais épargner nous de vos commentaires inutiles

    1. C’est propre mon frère! Y a rien à ajouter. La LEGALITE c’est tout ce qu’on demande à notre président. Quand on a ramener le mandat présidentiel à 5 ans renouvelable une fois (soit dix ans possible au total) pour un président, Blaise Compaoré en avait déjà 17 et on a crié sur tous les toits que la loi n’est pas rétroactive donc il n’est pas concerné par la limitation imposée. A la fin de la limitation imposée, son camp prétend qu’il faut modifier l’article 37 pour qu’il puisse se représenter. Là la loi est rétroactive et peut s’appliquer à l’occupant de Kossyam! C’est quoi même? C’est lui l’arbitre, c’est lui le principal et seul joueur depuis 27 ans, c’est lui le remplaçant sur le banc de touche et il s’en trouve des zouaves comme ce docteur quidam pour prétendre que tout va brûler si on le laisse pas se représenter? Au contraire ce pays sera ingouvernable si 2015 voit le jour avec une candidature de votre « jésus » là. Wait and see!

  3. Merci tu l’as dit. En fait j’ai lu et relu le texte du Dr Badini mais je n’arrive toujours pas a trouver la logique qui le conduit a la conclusion qu’il faut permettre a Blaise de modifier la constitution actuelle pour se presenter sinon on risque le cahos et meme pire de se faire gouverner par des gens qui nous rendrons la vie plus dure. Vraiment pitoyable.
    Maintenant j’aimerai dire a Mr Blaise Compaore que ce n’est pas la peine de croire que le peuple est bete. Qu’il se rassure, on comprend tout le manege. Les hommes qui ont marque l’histoire ont su renoncer a leur propre interet pour le bien de la nation. Mr le president l’histoire vous regarde.

  4. Bonjour. Quand tu ne veux pas réagir sur le Forum, il y a des gens qui vous y obligent. Dr Badini, malgré votre mise au point, je sens que vous croyez que votre niveau de Dr en je ne sais quoi peut vous permettre de flouer les gens et se faire récompenser pour service insidieusement rendu. Je ne vais pas trop épiloguer, je retiens seulement la dernière partie qui veut que Blaise soit Gentleman pour accepter sa défaite. Si ce n’est pas du cynisme de votre part, ça y ressemble fort. Comment vous pouvez croire que si le président ne peut pas respecter la Constitution, il peut accepter sa défaite? Pourquoi maintenant, il ne serait pas un gentleman pour éviter à son pays la violence et la déstabilisation ? Pour la paix dites-vous, le président actuel est-il un surhomme au point où tout le pays doit avoir la queue entre les pattes pour que sa seule volonté soit faite. Si vous à sa place vous serez tenté, il ne faut pas généraliser votre boulimie comme si des gens ne peuvent pas résister à la tentation. Dr Badini, comment procéder pour qu’il se présente et comment réorganiser la Constitution si c’est le même Blaise qui gagne? Il faut remarquer que Dr nous prend pour des ignares car il veut nous faire croire que être fonctionnaire, c’est être redevable au pouvoir en place et non au pays. Je suis fonctionnaire, donc je travaille pour Blaise. Donc la logique voudrait que son départ ou sa chute soit votre départ ou votre chute. Pourquoi Dieu nous a donné des faux intellectuels qui au lieu d’être des guides de consciences, sont des prostitués intellectuels pour satisfaire leur tube-digestif? C’est regrettable qu’à ce niveau d’instruction, on ait un raisonnement aussi plat et nain. Dr appelez le président à se présenter car nous sommes dans l’anarchie et c’est sa volonté qui doit se faire et non celle des textes qui régissent la vie de toute nation. Votre mise au point ne saurait vous dédouaner d’une vue étriquée et insultante de la mémoire collective. Je n’ai ni DEA, ni Doctorat, mais je crois avoir la lucidité pour faire le distinguo entre un prostitué intellectuel qui feint d’être neutre et un intellectuel qui a le sens de la réalité et qui le dit en toute objectivité. Bonne suite et les masques vont tomber un jour. Demain n’étant pas loin. Je suis complètement bouleversé.

  5. C’est vraiment dommage que certaines personnes qui se réclament de l’élite intellectuelle tiennent de telles analyse, en l’occurrence M. Badini. Le problème qui se pose actuellement est si simple qu’un enfant du primaire peut le résoudre. Le mandat de Blaise est fini. Qu’il s’en aille et s’il pense etre adulé par le peuple,qu’il se présente aux élections de 2020. C’est aussi simple que ça. Vous autres marabouts et avocats du diable, vous ne rendez pas service a vos enfants. Je me demande d’ailleurs si vous les regardez droit dans les yeux.

  6. Le titre « Docteur » se mérite. Un étudiant qui a travaillé honnêtement jusqu’à obtenir ce titre ne peut jamais se lancer dans des élucubrations de ce genre.
    « Docteur » Harouna BADİNİ: « Je suis un agent de l’État. A ce titre, je suis donc au service du pouvoir en place ». Comme vous l’avez bien écrit vous êtes un fonctionnaire de l’État et non un griot du pouvoir en place.
    Je me demande dans quel département Mr BADİNİ a fait son « doctorat ». C’est vraiment regrettable de voir que ceux qui sont censés d’éclairer nos paysans gourmatchés de Fada ou des autres localités se livrent à la « prostitution intellectuelle ». « Docteur » BADİNİ s’il vous plait vos élucubrations constituent un danger pour vous-même et votre progéniture; le peuple burkinabé n’en a pas besoin.

  7. Docteur (qui?), je ne doute pas un seul instant que ces nombreux diplômes et qualifications qui vous valent tant de compliments français, soient amplement mérités. Mais efforcez-vous d’acquérir en plus, la sagesse et la pondération indispensables pour les mieux valoriser. Il ne vous restera alors qu’à attendre les compliments des burkinabè pour couronner le tout. N’oubliez surtout pas que ce que vous expérimentez aujourd’hui avec enthousiasme et légitime fierté, d’autres l’ont expérimenté avant vous.
    Mais tout cela ne qualifie ni ne disqualifie personne pour apporter sa contribution aussi minime soit-elle, a la recherche d’une solution pacifique à la crise qui nous préoccupe tous. Parce que ce n’est tout simplement pas une question de doctorat ou d’agrégation, ni même de baguette magique. Sortez néanmoins votre proposition de votre chapeau. Si elle est réaliste et réalisable, je serai le premier à vous supporter. Mais si elle ne l’est pas, et se limite à une prescription de traitement symptomatique sans diagnostic ne serait-ce que clinique, souffrez que l’on ne s’en satisfasse pas et que le débat se poursuive dans un sens qui ne soit pas forcement le vôtre!

  8. Mr Badini dites à blaise de ne pas se présenter au lieu de nous divertir c’est mieux pour lui laise. ses 100.000.000 de dollar US de Taiwan ne servira pas à organiser son malsain de référendum ici. Dans tout ce monde entier il était le seul président a être invité à Taiwan? il ne trouve pas cela bizarre. son appel à reconnaître Taiwan n’a même pas franchi les eaux territoriales de la Chine Populaire. Blaise tu sais, Taiwan est comme Ziniaré dans le Burkina rien d’autre qu’une province fut il rebelle.
    Revient vite avec ‘argent que nous allons utiliser sans jamais rembourser à Taiwan.

  9. Monsieur Badini, je suis d’accord avec vous, mais là où votre platitude crève les yeux, c’est quand du haut de votre doctorat, vous croyez que travailler dans la fonction publique vous aliène au pouvoir en place. Si vous dites par exemple que vous officiez comme vétérinaire au parc animalier de Ziniaré, là, je vous aurai compris. Mais être fonctionnaire ou un serviteur dans le public ne fait pas de vous un obligé du pouvoir. Si c’était le cas, tous les opposants allaient être du privé. Voici terre à terre une simple clarification. Votre début a biaisé le débat et vous essayez de façon feinte de dire que vous ne supportez personne. C’est cette malhonnêteté intellectuelle que moi je relève, sinon, je n’ai pas de proposition en dehors de ce qui est prescrit dans la Constitution et d’où le même président que vous vénérez sans vous afficher tire la source de ses prérogatives pour convoquer un référendum. La Constitution est un tout, et elle ne saurait donner des prérogatives dont on veut jouir sans tenir compte des limites qu’elle impose. Si la règle de droit est respectée, convenez avec moi que même modifié, la jurisprudence de 2005 qui veut que la loi ne soit pas rétroactive, fait que le Président Blaise ne peut pas se présenter, sauf à violer la loi et ses quatre serments de respecter et de faire respecter la Constitution. Acceptez que votre sortie est purement hasardeuse et pue une autre forme de mendicité. Nous acceptons la contradiction, mais nous relevons aussi ce qui ressemble à un tube digestivisme mal feint. Il faut pour l’avenir vous affichez clairement au lieu d’aller au rythme du caméléon; en regardant devant, derrière, à gauche et à droite. Si vous n’aviez pas mis le titre de Docteur, on aura compris les errements dont vous faites preuve. Juste une mise au point. Merci bien Dr.

    1. Koubem Tipousga, ne basez pas votre argumentaire sur l’imaginaire. Lisez attentivement les 2 ecrits et vous comprendrez. De plus, si c’est lache d’ecrire a visage decouvert ce qu’on pense, que dirait-on de qui sous couvert d’anonyma disent ce qu’ils ne pourraient pas soutenir a visage decouvert.

  10. Bien dit Vito! Etre vulgaire ou crier haut sa douleur ne suffit pas pour résoudre les problèmes. Il vaut mieux rester sur le débat d’idées et argumenter. Le Docteur Badini a le droit de dire ce qu’il pense. Celui qui pense le contraire aussi !

  11. Ce Monsieur est un magicien et il est convaincu que Blaise reconnaitra sa défaite . Foutaise je pense qu’il n’est pas docteur car le doctorat dans toutes les disciplines exige un effort de réflexion et rationalisme mais lui ses dire n’ont rien de rationnel mais plutôt irrationnel.

    1. le 20 decembre 2015 BLAISE COMPAORE doit partir un point un trait.
      La democratie c`est le respect des regles etablies par notre constitution.
      2 mandats et c`est fini

  12. Koumbem Tipousga et le magicien la, il ne suffit pa de gueuler pour ne rien dire.si vous pensez que le Dr Badini n’a pas le droit de se peononcer sur la situation actuelle du pays vous avez tord. Faite nous le plaisir de proposer vos solutions au lieu de gueuler pour ne rien dire.c’est des gens comme vous qui foutent le feu a la poudrière.ici on debat on ne raconte pas de bobars.c’est honteux de votre part,c’est ce que j’apelle de la masturbation intellectuelle. basta.

    ce qui est sur avec ou sans referendum blaise partira.

  13. Dr Badini, Dr Bad in wi, votre doctorat vous a été offert par le CDP ou quoi? Et puis, vous êtes docteur en quoi? Un coup fourré du CDP, vous. voila un analphabète qui se prend pour intellectuel, et pense choquer ses lecteurs. Toi même tu dois être choqué de la platitude que tu as exposée. Tchurrrrrrrrrrrr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer