REVELATIONS :

REVELATIONS :

 Garde de sécurité pénitentiaire : un agent en mission aux Etats-Unis disparaît

 D’après nos informations, un élément de la Garde de sécurité pénitentiaire (GSP) est porté disparu alors qu’il était en mission aux Etats- Unis d’Amérique, la semaine dernière, pour une compétition internationale. Selon nos sources, « un GSP qui faisait partie de l’équipe du Burkina, a profité (de cette mission, ndlr) pour s’évader ». Au moment où nous tracions ces lignes, les autres membres de ladite mission étaient soumis à un interrogatoire serré.

  CSC : ces nominations et suspensions qui ne finissent pas de faire parler d’elles

Depuis quelque temps, le Conseil supérieur de la communication (CSC) est en crise. C’est connu de tous. Tout est parti, en effet, de l’arrestation de sa présidente, Nathalie Somé, suite à un scandale présumé de détournement de fonds, en septembre dernier. L’intérim a été confié au vice-président, Désiré Comboïgo qui, sitôt arrivé, a procédé à un remue-ménage que d’aucuns qualifient de « chasse aux sorcières ». Ainsi, le Secrétaire général et le Directeur de la communication et des relations publiques, ont tous été relevés de leurs fonctions. Chose que ces derniers contestent, estimant qu’un intérimaire n’a pas les prérogatives de procéder à des nominations. Mieux, ils occupent jusqu’à ce jour leurs bureaux respectifs.Conséquence : le CSC se trouve aujourd’hui dans un blocage sans précédent, avec d’un côté des pro-Nathalie Somé et de l’autre des pro-Désiré Comboïgo. Et la dernière nomination qui fait parler d’elle est celle de Sylvère Coulibaly comme SG du CSC. Car, ce dernier est considéré, à tort ou à raison, comme étant « la taupe » de la maison. Pour les pro-Nathalie Somé, c’est ce dernier qui serait à l’origine de tous les problèmes que connaît le CSC aujourd’hui. Pour eux, sa nomination n’est ni plus ni moins qu’une récompense de la part de Désiré Comboïgo à qui l’intéressé aurait « rendu énormément service».

 Dissolution du conseil municipal de  Saponé : le verdict du jugement au fond attendu le 25 mai prochain

 Le jugement au fond de ce qu’on pourrait appeler  « affaire de dissolution du conseil municipal de Saponé » a eu lieu hier, mardi 8 mai 2018, au Tribunal de grande instance de Ouagadougou. Le délibéré est attendu le 25 mai prochain. En rappel, la mairie de Saponé avait vu son conseil municipal suspendu en Conseil des ministres, en sa séance du 14 décembre 2017. Le 24 janvier 2018, le maire Abdoulaye Compaoré et son équipe avaient, à travers une requête auprès du Conseil d’Etat, demandé l’annulation de la dissolution du Conseil municipal de Saponé. Le Conseil d’Etat a suspendu la dissolution du Conseil municipal de Saponé le 20 avril dernier.

 Matiacoali : les élèves réclament la réouverture du service d’état civil

 Des élèves ont manifesté le 8 mai 2018 pour exiger la « réouverture du service d’état civil qui est logé au sein de la mairie qui a été elle-même fermée par des groupes de personnes lors d’une manifestation le 9 mars 2018 ». L’information est de Omega Fm. « Les manifestants avaient bloqué momentanément le trafic routier sur l’axe Ouagadougou-Fada N’Gourma pour se faire entendre. Après avoir bloqué la voie de 08h à 10h, ils s’étaient dirigés vers la mairie où ils ont défoncé la porte d’entrée principale avant d’avoir accès aux locaux. Ils avaient ensuite forcé des portes de bureaux et avaient remplacé les serrures par des cadenas », a rapporté notre confrère.

 Football: l'attaquant des Etalons, Aristide Bancé, blessé avec son club

 Selon nos informations, l'international burkinabè, Aristide Bancé, s'est blessé dimanche dernier au pied, après un choc avec un adversaire lors d'un match avec le club égyptien. L'information a été donnée par son club égyptien, El Masry, qui n’indique pas la durée de l'indisponibilité du joueur. Il a effectué le scan de résonance magnétique de son pied gauche dans l'un des plus grands centres de diagnostic du Caire. Le résultat de la radiothérapie devait être connu hier, mardi 8 mai, dans la soirée.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+