HomeA la uneTribunal militaire : le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana libéré

Tribunal militaire : le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana libéré


Comme nous l’annoncions, dans notre édition d’hier 2 février 2022, le Tribunal militaire s’est penché sur le sort du lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana. De ce qu’il nous revient, le lieutenant-Colonel a été laissé libre de ses mouvements sitôt après une audience de la Chambre de contrôle. Il avait été placé en détention le 14 janvier 2022 pour tentative de coup d’Etat.

 

Cybercriminalité : un présumé escroc mis aux arrêts

Ceci est une information de la Brigade centrale de lutte contre  la cybercriminalité : « La BCLCC, dans sa mission régalienne de protection numérique des personnes et de leurs biens dans le cyberespace burkinabè, vient de mettre un terme aux activités d’un présumé cyber- délinquant, spécialisé dans l’escroquerie sentimentale. En effet, le présumé cyber-escroc du nom de ?.? opère avec son acolyte résidant dans un pays voisin, qui se fait passer sur le réseau social Facebook, pour une femme blanche à travers un faux profil dénommé « ????? ». Pour appâter ses victimes, « ????? » envoyait des demandes d’amitié à ses cibles qui sont majoritairement de nationalité étrangère. Une fois l’invitation acceptée, il s’investit à nouer une relation d’amour avec sa victime. Au cours de cette relation amoureuse à distance, il prétexte plusieurs difficultés (comme le cas de maladie, ou de problèmes de loyer) afin de bénéficier d’avantages financiers de la part de son amant qui constitue sa victime. C’est à cette étape que le nommé ?.M entre en jeu. Le rôle de ?.? consistait à rassurer la victime en témoignant comme étant le bailleur ou un proche de sa famille. L’amant, inquiet pour sa bien-aimée et espérant l’aider à résoudre ses problèmes, lui envoie de l’argent via les plateformes de transfert d’argent. Une fois l’argent reçu, « ????? » le transfère à ?.? résidant au Burkina Faso pour les retraits dans les bureaux de change de la place. Le butin lui est retourné moyennant une commission qui varie entre 50.000 à 100.000 FCFA sur chaque forfait d’une valeur de deux cent cinquante (250) euros. Le préjudice global causé par ?.? et son acolyte est évalué à dix-neuf mille (19 000) euros soit environ douze millions quatre cent quarante-cinq mille (?? ??? ???) ?????? ???. En somme, ?.?. a été déféré devant le parquet pour répondre des faits qui lui sont reprochés. La BCLCC salue une fois de plus la collaboration de la population ayant permis l’interpellation de ce cyber-délinquant. Elle encourage les internautes également à signaler les arnaques de ce genre et les cas suspects à travers les adresses suivantes : [email protected]????????.???.?? ou au (+???)?? ?? ?? ?? ».

 

Economie : le Burkina Faso bénéficie encore de la confiance du marché financier de l’UEMOA

Malgré la situation politique actuelle, l’économie du Burkina Faso bénéficie de la confiance des marchés de l’UMOA. C’est ce qui ressort de cette dépêche de Financial Afrik : « L’Etat du Burkina Faso, à travers la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique, a levé, ce 2 février 2022, au niveau du marché financier de l’Union monétaire ouest- africaine (UMOA), la somme de 27,855 milliards de FCFA (41,783 millions d’euros) à l’issue d’une émission d’obligations assimilables du trésor (OAT) de maturité 3 ans, organisée en partenariat avec UMOA-Titres basée à Dakar. D’après UMOA-Titres, organisatrice de l’opération d’adjudication des OAT, sur un montant mis en adjudication de 30 milliards de FCFA, il a été recensé des soumissions globales de 58,855milliards de FCFA, soit un taux de couverture de 196,19% ».

 

Nayala : deux professeurs molestés

Selon l’Agence d’information du Burkina (AIB), « des hommes lourdement armés ont fait irruption, ce mercredi 2 février 2022, dans les villages de Nimina et Niaré, commune de Kougni, province du Nayala (Toma) et ont molesté deux professeurs, avant d’intimer l’ordre aux enseignants des établissements scolaires de fermer ». « La totalité des écoles (primaires et secondaires) et des villages de Nimina et de Niaré, à une quinzaine de kilomètres de Toma, dans la province du Nayala, ont fermé dans cette matinée du mercredi 2 février 2022 », a précisé l’AIB.

 

Inscriptions du BAC 2022 : la clôture repoussée au 4 mars 2022

« Il est porté à la connaissance des éventuels candidats au Baccalauréat de la session de 2022, que la clôture des inscriptions initialement prévue le 31 janvier, est reportée au vendredi 04 mars 2022 à 16 (seize) heures 30 (trente) minutes ». C’est l’annonce faite par le Secrétariat général du ministère de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales. 


No Comments

Leave A Comment