REVELATIONS :

REVELATIONS :

PAREN : 30 cadres rendent le tablier

Le Parti pour la renaissance nationale (PAREN) semble s’inscrire officiellement sur la liste des partis politiques dont des militants, et non des moindres, ont décidé de plier bagages. En tout cas, trente cadres viennent  de claquer la porte du parti du Pr Laurent Bado. Voici la liste des démissionnaires :

01-BAILOU G. Raymond, secrétaire Général
02 -GNEGNE/ILBOUDO Adjara, trésorier Général
03 -SISSOKO Amadou, trésorier Général Adjoint
04 -BAYOULOU Zakaria, secrétaire chargé des Relations extérieures
05 -BOUDA Albert, secrétaire à l’organisation, à la planification et aux affaires culturelles
06 -SANE Ousmane, secrétaire adjoint à l’organisation, à la planification et aux affaires culturelles
07-OUEDRAOGO Luc, secrétaire aux questions électorales et juridiques
08-KINDO Inoussa, secrétaire  adjoint aux questions électorales et juridiques
09- YAMEOGO Antoinette, secrétaire chargé des questions féminines
10- OUEDRAOGO Adama, secrétaire adjoint à la jeunesse
11- KIRAKOYA Awa, secrétaire à l’information, à la mobilisation et à la solidarité
12- SAWADOGO Yaya, secrétaire à la Communication
13- KOUROUMA Kadiatou, secrétaire adjointe à la Communication
14- YONLI Diassebedi, secrétaire chargé des questions associatives
15- TARPILGA Edouard, secrétaire chargé du secteur informel
16- KABORE Issa, secrétaire adjoint chargé des anciens
17- KINDO Inoussa, président de la Cellule Estudiantine
18-SIMBORO Elie, chef Région Boucle Mouhoun
19- BARRO Alidou, chef Région Cascade
20- BADINI/YARO Germaine, chef Région Centre
21-DIALLO Djibril, chef Région Centre Est
22-ILBOUDO Odile, chef Région Centre Nord
23-YAMEOGO Antoinette, chef Région Centre Ouest
24-NANA Amadou, chef Région Centre Sud
25-LANKOANDE Juste, chef Région Est
26-YODA Seydou, chef Province Houet
27-DRAME Djénéba, chef Région Nord
28-DOUDOULGOU Salif, chef Région Plateau Central
29-MAIGA Hama, chef Région Sahel
30-YOUL Yegare, chef Région Sud Ouest.

  Démissions au PAREN: Bayoulou Zakaria, sur la liste, apporte un démenti

 Bayoulou Zakaria, un des militants du PAREN annoncés comme démissionnaires, a démenti l’information. Lisez plutôt : « Je viens, par la présente, apporter un démenti catégorique et formel quant à une quelconque démission de ma part du Parti de la renaissance nationale (PAREN). C’est, en effet, avec stupéfaction, indignation et colère que j’ai pris connaissance, ce jour 14 mai 2018, d’une liste de démissionnaires du PAREN,  conduite par mon petit frère Raymond Bailou, sur laquelle figure mon nom. Je n’ai été, en aucun cas, à aucun moment, consulté  pour faire partie de cette liste de démissionnaires encore moins donné mon adhésion. Je suis écœuré par la malhonnêteté et la fourberie des auteurs de cette liste. Je me sens insulté dans ma liberté et dans l’autonomie de ma volonté. Je refuse de servir de paille pour alimenter le feu des intérêts égoïstes d’un camp. Si je veux démissionner du PAREN, je le ferai de mon propre chef, comme j’y ai adhéré de mon propre chef. Je me réserve le droit d’entreprendre toute action pour demander réparation de tout préjudice que cette entreprise malsaine, digne de calculateurs infâmes et égoïstes, viendrait à me causer. Je tiens pour témoin l’opinion nationale burkinabè et aussi l’opinion internationale ».

  PAREN : le parti prépare une réponse pour les « démissionnaires »

 « Depuis hier, une intoxication sur le réseau social Facebook, circule, parlant de démission de certains membres du bureau, avec quelques militants du PAREN. Il n’y a qu’un seul parti PAREN officiellement reconnu dont j’assume la présidence depuis le 30 juillet 2017. Le parti n’a enregistré aucune démission et n’est de près ni de loin mêlé à cette information diffamatoire. Le PAREN est un parti d’idées qui vient de loin et qui détient sa propre doctrine qui est le Tercerisme. Alors, il n’a pas le temps pour des misérables, fourbes, félons qui n’ont rien d’autre à faire que de se dénigrer, dû à leur complexe d’infériorité. Vive le PAREN ! Vive le Burkina Faso and God bless ». C’est là un message signé du président du PAREN, Pouswende Michel BERE, et ce, depuis Copenhague. Selon nos informations, le parti de Laurent Bado prépare une réaction officielle à cette sortie des démissionnaires. Affaire donc à suivre.

 Mois de Ramadan 2018 : la commission se réunira ce mardi 15 mai 2018

 Ceci est un communiqué de la commission technique lune et évènements islamiques de la FAIB, présidée par le Cheikh Aboubakar SANA II. Il porte sur le mois de Ramadan 2018 : « Le président de la commission technique nationale lune et évènements islamiques de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB), informe les fidèles musulmans que la commission se réunira le mardi 15 mai 2018 à partir de 17h30 à la grande mosquée de Ouagadougou, pour l’observation de l’apparition ou non du croissant lunaire marquant le début du mois de Ramadan 2018. Ainsi, la commission rappelle les directives qui ont été définies pour le bon déroulement des activités d’observation de la lune. 1.

Le début de Ramadan est déterminé sur la base de l’observation du croissant lunaire sur le territoire du Burkina Faso ;

  1. La commission demande à tous les fidèles musulmans de participer à la recherche de la lune le soir du mardi 15 mai 2018. Tout fidèle qui viendrait à apercevoir le croissant lunaire, est invité à informer d’abord l’imam de la mosquée de son quartier. L’imam doit ensuite contacter les autres communautés de la localité pour vérifier l’information. Enfin, ils informeront la coordination régionale de la Fédération qui prendra attache avec la commission technique nationale ;
  2. L’apparition ou non du croissant lunaire, marquant le début de ramadan, sera communiquée sur les médias nationaux et la page Facebook de la FAIB le mardi 15 mai 2018 au plus tard à 22h30…En outre, la FAIB mettra à votre disposition un calendrier contenant les heures de début et fin du jeûne de ramadan dans les 13 régions du Burkina Faso ».

Ministère de la Culture : Michel Kafando honoré jeudi prochain

 Le président Michel Kafando, celui-là qui a dirigé le Burkina Faso durant la Transition, sera honoré le jeudi prochain. Du moins, c’est l’information publiée par le ministère de la Culture, des Arts et du tourisme sur sa page Facebook : « Le Ministère de la Culture, des Arts et du tourisme organise le jeudi 17 mai 2018 à 16h, une cérémonie d'hommage à Son Excellence Monsieur Michel Kafando, ancien Président du Faso (sous  la Transition)  au Centre national des Arts du Spectacle et de  l'audiovisuel (CENASA). Placée sous la présidence du Ministre en charge de la Culture, M. Abdoul Karim Sango, la cérémonie sera suivie de la remise d'une œuvre d'art honorifique à Son Excellence », peut-on lire dans ledit post.

  Commune de Boussou : la mairie rouverte, le maire interdit d’accès

 Fermée le mercredi 25 avril dernier, la mairie de la commune de Boussou dans la province du Zondoma, a été rouverte le lundi 14 mai 2018 par les manifestants. De sources bien introduites, la réouverture a eu lieu en présence du préfet dudit département,  à qui les clés avaient été confiées, du  secrétaire général de la mairie, du commissaire du district de police et de la 2ème adjointe au maire de Boussou. Cela, après moult tractations entre les différents acteurs de la crise et le haut-commissaire de la province du Zondoma, Ouo Abibata Bamouni/ Traoré. Le mois de mai  étant la période retenue pour le dépôt des dossiers de candidature aux concours professionnels et directs 2018, aurait pesé  pour  la réouverture de la maison commune. Seulement, les manifestants resteraient campés sur leur position.  Le maire, Mady Sankara, serait interdit d’accès à la mairie et de fait, la tenue de session du conseil municipal serait suspendue tant qu’il n’aurait pas rencontré la population de Boussou. Aux dernières nouvelles et selon le calendrier de tournée du maire dans les 16 villages de la commune, la première rencontre, programmée pour le mardi 15 mai 2018 à Boussou,  aurait été reportée pour le lundi 21 mai prochain.

 Nuit du Faso Dan Fani à Paris : une rencontre prévue avec la presse le 20 mai prochain

 En prélude à la Nuit du Faso Dan Fani à Paris, qui se déroulera le samedi 02 juin 2018 aux Salons O’Feeling de Paris en France, l’Association des créateurs burkinabè de France et le comité d’organisation de l’évènement, organisent une conférence de presse le dimanche 20 mai 2018 à l’ambassade du Burkina Faso. En rappel, cette 4e édition de la Nuit du Faso Dan Fani est placée sous le thème : « Le Faso Dan Fani, une identité à la conquête du marché mondial ».

 Ministère de l’Agriculture : autorités et syndicat parviennent à un accord et évitent la grève

 Ceci est une information publiée par le ministère de l’Agriculture sur sa page facebook : « Le procès-verbal de négociations entre le ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques et le Syndicat National des Travailleurs de l’Agriculture (SYNATRAG) a été signé par les deux parties ce lundi 14 mai 2018. C’était à l’issue d’une rencontre de travail entre le ministre Jacob Ouédraogo, ses collaborateurs et les premiers responsables du SYNATRAG. Par cette signature, les deux parties s’engagent à la mise en œuvre immédiate des conclusions issues des négociations. A cette occasion, les premiers responsables du Département ont expliqué aux leaders syndicaux la nécessité de surseoir à la grève et à la suspension de certaines activités annoncées, à l’orée de la campagne agricole. Indiquant être ouverts au dialogue, ils ont encouragé les partenaires sociaux à mettre fin à toute action susceptible de perturber les activités préparatoires de la campagne agricole de saison humide, prévue pour être lancée le 26 mai prochain. Les leaders syndicaux ont promis de communiquer leur position par écrit au plus tard le mardi 15 mai 2018 ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+