YAKO : Des populations remontées contre l’ONEA au secteur 4

YAKO  : Des populations remontées contre l’ONEA au secteur 4

 

Les populations du secteur 4 de Yako vivent une situation difficile liée aux coupures intempestives d’eau dans ces derniers mois. Pour se procurer de cette denrée précieuse, il faut se réveiller à 3 h du matin. Face à cette situation, des habitants ont exprimé leur ras-le-bol tout en demandant aux responsables provinciaux de l’ONEA, de régler la situation le plus vite possible. C’était le mercredi 21 novembre dernier à Yako.

L’or bleu se fait rare dans ces derniers temps au secteur 4 de Yako. Selon les témoignages des riverains et de certains gérants de fontaines publiques, l’eau se coupe totalement dans la journée, et pour se procurer ce liquide précieux, il faut se réveiller à 2h du matin. Si certains disent se contenter de l’eau des puits, d’autres préfèrent aller se ravitailler dans les autres secteurs de la ville pour avoir de quoi se désaltérer. Rencontré le mercredi 21 novembre dernier, le CVD, Alexis Nanéma, dit être frustré face à cette coupure d’eau qui date dans le secteur. Selon lui, ceux qui n’ont pas pu se lever à 2h ou 3h du matin, font toute la journée sans eau. Ensuite, il a laissé entendre que même ceux qui avaient commencé des chantiers de construction s’en vont dans les autres secteurs pour payer l’eau afin de ravitailler leurs maçons pour le travail, malgré les robinets fixés au milieu des cours. « Le secteur semble être oublié parmi les 9 secteurs que compte la commune de Yako », a-t-il souligné. Ainsi, cette situation n’a pas laissé indifférente Alimata Zida, gérante d’une fontaine publique du secteur. Pour elle, assise à côté de son robinet, elle dit observer les fûts et les bidons alignés depuis 5h du matin sans solution. Dans ses propos, elle a fait savoir que cela fait plus de dix ans qu’elle gère la fontaine publique, et que ce genre de coupure d’eau n’est jamais survenu dans le secteur. « Je suis là depuis 3h du matin, mais depuis 5h, c’est coupé et je suis là en train de regarder. Les fûts et les bidons alignés doivent attendre 2h du matin encore pour être approvisionnés. Cela veut dire que celui qui ne s’est pas levé très tôt le matin doit attendre encore tard dans la nuit pour avoir  l’eau», s’indigne-t-elle. Les habitants ont donc demandé aux responsables provinciaux de l’ONEA de Yako, de régler la situation qui menace tout le secteur, l’eau étant source de vie.

DIANDA (Correspondant)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+