A la uneOmbre et lumière

50 ANS DE LA LOTERIE NATIONALE BURKINABE : Un jubilé d’or à marquer d’une pierre blanche

L’année 2017 marque les 50 ans d’existence de la Loterie nationale burkinabè (LONAB). Pour marquer ce cinquantenaire d’une pierre blanche, les responsables de la Nationale des jeux au Burkina Faso initient plusieurs activités. C’est pour en parler que le directeur général de la LONAB et ses collaborateurs ont échangé avec la presse, le mardi 4 juillet 2017 à Ouagadougou.

 

« Cinquante ans au service du développement socio-économique du Burkina ». C’est le thème retenu pour le jubilé d’or de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) qui a vu le jour en 1967. L’évènement va être célébré dès ce mois de juillet, et ce  jusqu’en septembre prochain. Un évènement pour lequel le directeur général de la LONAB, Simon Tarnagda, et ses collaborateurs ont rencontré les Hommes de médias, le 4 juillet dernier, à Ouagadougou. Une occasion pour le premier responsable de la Nationale des jeux d’indiquer que la commémoration des 50 ans est juste et légitime, quand on sait que, dit-il, « elle a contribué et contribue de nos jours à assurer le bien-être des populations, à travers les nombreuses et diverses infrastructures réalisées au profit de notre pays sur toute l’étendue du territoire national ». Et les exemples ne manquent pas, à savoir la construction d’écoles, de centres médicaux, les dons d’ambulances, de forages, de latrines, divers soutiens dans le domaine du sport, de la culture, de l’éducation et comme le rappelle le

directeur général, Simon Tarnagda, on n’oublie pas, en plus, « les indénombrables multimillionnaires qu’elle fait chaque jour ». Il a tenu à faire savoir que la LONAB est passée d’un chiffre d’affaires de 30 601 900 F CFA en 1967, à environ 110 milliards de F CFA en 2017. Et Simon Tarnagda de souligner que cela est dû à une alchimie des efforts, des sacrifices et des volontés de l’ensemble de ses acteurs. Ainsi, à évènement exceptionnel, organisation exceptionnelle ; la Nationale des jeux prévoit de mettre les petits plats dans les grands, pour marquer d’une pierre blanche la commémoration de ce jubilé d’or. Tout cela va se faire à travers une multitude d’activités.

Par rapport aux différentes activités, le président du comité d’organisation de ce cinquantenaire, Aboubacar Lankoandé, directeur des études et de la prospective à la LONAB, annonce des activités sportives, culturelles avec un concert géant gratuit, des cérémonies de don de sang, de décoration d’agents, de plantation d’arbres, de remise de matériel médicotechnique, d’inauguration d’infrastructures, de journées portes ouvertes, de dîner gala. En parlant d’inauguration d’infrastructures, Aboubacar Lankoandé fait savoir que la LONAB a construit onze CEG et écoles primaires au profit des populations, qui sont inscrits dans cet évènement. La LONAB prévoit également, le 10 septembre 2017, de faire revivre son produit de base lancé en 1967 et qui est le billet ordinaire. Aboubacar Lankoandé nous apprend que le premier tirage de la LONAB a eu lieu le 10 septembre 1967 et qu’il y aura un grand tirage le 10 septembre prochain, pour marquer cette date. A cette occasion, la LONAB met en jeu deux villas. Le 29 septembre, la Nationale des jeux met en jeu une cagnotte spéciale très importante, a déclaré le président du comité d’organisation. Face à certaines préoccupations des Hommes de médias, Simon Tarnagda, DG de la LONAB, confie que le PMU ou pari hippique contribue à plus de 90% du chiffre d’affaires et qu’ils sont en train de travailler pour que les autres produits, qui semblent avoir pris un coup, progressent sans jouer sur le PMU. Au sujet du pari hippique, il indique qu’il fut un temps où la LONAB a tenté de l’organiser au Burkina, mais elle s’est rendue compte que ce n’était pas évident parce qu’il y a des paramètres qu’il fallait prendre en compte. Les premiers responsables de la LONAB n’ont pas manqué de renouveler leurs remerciements aux parieurs qui ont contribué à grossir le chiffre d’affaires tout en les encourageant à ne pas cesser de soutenir la Nationale des jeux dont le slogan, rappelle Aboubacar Lankoandé, est : « les lots aux heureux gagnants et les bénéfices à la nation entière ».

 

Antoine BATTIONO

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer