A la uneLe fait du jour

AN I DE LA CGT-B ONEA

Le syndicat dénonce l’exploitation des travailleurs par les multinationales

 La Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B), section de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA), célèbre sa première année d’existence. Plusieurs activités sont prévues à cet effet. La première conférence placée sous le thème «Mondialisation et syndicalisme révolutionnaire de lutte des classes», a été animée le 9 octobre 2019 à Ouagadougou.

 

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA), a, depuis an, un comité Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B).  Les premiers responsables de cette structure syndicale veulent marquer d’une pierre blanche ce premier anniversaire. Pour ce faire, plusieurs activités sont inscrites au programme. Il s’agit d’une session de formation pour le renforcement des capacités des délégués syndicaux, deux conférences publiques dont les thèmes sont respectivement : « La mondialisation et le syndicalisme révolutionnaire des classes » et « L’Etat de la corruption au Burkina Faso ». Il est également prévu une exposition photos et un tournoi de pétanque, le samedi 12 octobre  prochain. La première conférence a d’ailleurs été animée dans l’après-midi du 9 octobre dernier à Ouagadougou par Zakaria Nadia, secrétaire à la formation Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B), représentant le secrétaire général. Ce fut l’occasion, pour lui, de dénoncer l’exploitation des travailleurs par les multinationales. En effet, estime Zakaria Nadia, la mondialisation permet aux multinationales d’exploiter les travailleurs dans les pays en voie de développement comme le  Burkina Faso, en vue de faire suffisamment de profits qu’elles rapatrient dans leurs pays respectifs. Pour barrer la route à cette situation, il a invité les travailleurs à s’unir et à être vigilants,  car les exploiteurs ne  baissent jamais les bras. Et le processus de privatisation de l’Aéroport de Donsin en est l’une des preuves.   Au cours de sa première année d’existence, a rappelé Moise Lagwaré, secrétaire général du comité CGT-B ONEA, plusieurs activités ont été menées. Il s’agit, entre autres, de l’installation des bureaux dans les régions,  de la formation  de  135 militants,   de la tenue de deux conférences.  A ces activités s’ajoutent les entretiens avec le ministre en charge de l’Eau, deux entretiens avec le Président du Conseil d’administration, 3 autres avec la direction générale sans oublier les participations, en tant que membre, aux commissions sur la motivation du personnel et à celle  des recrutements internes et externes,  ainsi qu’à la commission sur les départs négociés. Dans les jours à venir, le comité entend procéder à l’installation de sa représentation à la direction régionale de l’Est, avant de procéder à l’installation de la coordination au niveau national. Toute chose qui permettra, selon lui, de donner une chance à l’aboutissement de la satisfaction de la plateforme minimale revendicative.

Issa SIGUIRE

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer