ELIMINATOIRES DE LA CAN 2019 : Le président du Faso galvanise les Etalons

ELIMINATOIRES DE LA CAN 2019 : Le président du Faso galvanise les Etalons

Les Etalons ont entamé, dans la soirée du lundi 5 juin 2017, la dernière ligne de leur préparation dans la perspective du match contre les Palancas Negras d’Angola comptant pour la première journée des éliminatoires de la CAN 2019. Un match prévu le 10 juin prochain au stade du 4-Août et à cette occasion, ils ont reçu la visite du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

 

« S’il plait à Dieu, je viendrai au stade le samedi et je vous dis que nous allons gagner le match », a déclaré le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à l’issue de la visite qu’il a rendue aux Etalons à leur lieu d’entraînement dans la soirée du 5 juin dernier. C’est un peu avant 19h que le chef de l’Etat, accompagné de certains de ses collaborateurs dont son conseiller spécial Thiery Hot, a effectué son entrée au stade du 4-Août. Il dit être venu témoigner aux Etalons son soutien, celui du gouvernement et du peuple burkinabè avant ce match important du samedi 10 juin 2017 face aux Palancas Negras d’Angola et comptant pour la première journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2019. Le président Roch Marc Christian Kaboré a fait quelques commentaires en rappelant que ces Etalons ont fait rêver plus d’un Burkinabè lors de la dernière CAN au Gabon où, dit-il, le Burkina était au bord de la réussite (NDLR : Les Etalons ont obtenu la médaille de bronze). Selon lui, ces joueurs n’ont pas à apprendre des autres tout en indiquant que « notre prestation à la CAN a révélé que nous étions appréciés pour la qualité du jeu, la simplicité, la cohésion de l’équipe ». Et d’ajouter qu’il a demandé au groupe de conserver toutes ces qualités parce qu’ils peuvent le répéter et même aller plus loin. Roch Marc Christian Kaboré a aussi indiqué qu’il est certain que la 10 juin, le Burkina aura une victoire contre l’Angola. Une victoire qui, souligne le chef de l’Etat, sera une première étape pour la qualification.

Que ce soit le capitaine Charles Kaboré ou le sélectionneur national Paulo Duarte, tous ont affirmé que c’est une première pour eux de recevoir la visite d’un chef d’Etat à leur lieu d’entraînement, quand on sait que ce sont eux qui faisaient le sens inverse, à savoir se rendre au palais de Kosyam. Charles Kaboré avoue que depuis la CAN dernière au Gabon, ses camarades sentent un grand soutien du président du Faso et cela les met en confiance. Tout en faisant savoir qu’il leur a dit de répondre présent sur le terrain, prendre du plaisir et de donner la joie au peuple burkinabè. Toutefois, n’est-ce pas une visite qui leur met la pression ? A ce sujet, le capitaine des Etalons a confié que la pression fait partie de leur métier et ils ne retiennent surtout que le plaisir d’avoir reçu la visite du président du Faso. Le sociétaire de l’Ajax d’Amsterdam, Bertrand Traoré, relève que c’est un honneur pour eux de recevoir la visite du chef de l’Etat et que cela est une source de motivation supplémentaire. Pour lui, il est important de bien commencer tout en soulignant que ses partenaires et lui n’ont pas le droit de trébucher ni le droit à l’erreur au vu de leurs dernières prestations à la CAN Gabon 2017.

 

Antoine BATTIONO  

 

 

Articles similaires

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+