Header
Header
Header

FINANCEMENT DU SPORT ET DES LOISIRS AU BURKINA : Le ministère en charge des Sports plaide auprès des missions diplomatiques

FINANCEMENT DU SPORT ET DES LOISIRS AU BURKINA : Le ministère en charge des Sports plaide auprès des missions diplomatiques

Dans sa dynamique du développement du Sport et des loisirs, le ministère des Sports et des Loisirs a choisi de faire une approche auprès des représentations diplomatiques au Burkina. C’est dans ce sens que ce département a initié sous la présidence du ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, un déjeuner d’échanges avec les ambassadeurs le mardi 20 décembre 2016 à Ouagadougou sur le financement du sport et des loisirs.

« Dans la dynamique du Programme national de développement économique et social (PNDES), le sport occupe une place de choix », a déclaré Alpha Barry. C’était lors du déjeuner d’échanges avec les ambassadeurs ou représentants de missions diplomatiques au Burkina qu’il présidait et qui a été organisé par le ministère des Sports et des loisirs le 20 décembre dernier à Ouagadougou. Une rencontre qui se situait dans le cadre du financement du sport et des loisirs au Burkina. Et pour la circonstance, le ministre des Sports et des loisirs, Dr Taïrou Bangré a fait une présentation des besoins de son département qui se situent au niveau particulièrement des infrastructures sportives (les équipements et matériels sportifs) du renforcement des capacités des cadres techniques et administratifs. Ainsi, des fiches techniques ont été produites et remises aux représentants des missions diplomatiques, sur lesquelles sont enregistrés le développement d’espaces de loisirs, la construction de lycées sports/études et d’un vélodrome, le renforcement des capacités du personnel d’encadrement sportif, le financement des activités de certaines fédérations et échanges sportifs. Dès lors, il s’agit pour chacune des ambassades d’apprécier et de voir où elles pourraient intervenir. C’est dans ce sens qu’intervient le ministère des Affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur. Et le premier responsable de ce ministère, Alpha Barry, de relever que c’est son département qui est chargé bien évidemment de la coopération tout en soulignant qu’il y a de gros défis au ministère des Sports, pas seulement pour préparer les équipes nationales mais, au niveau des infrastructures qui sont chères. Pour Alpha Barry, l’Etat ne peut pas à lui tout seul faire face aux défis des infrastructures sportives et il est important, indique-t-il, de faire appel aux partenaires afin de leur demander leur soutien. L’ambassade du Japon s’est déjà manifestée dans ce sens et le président du Comité national olympique et des sports burkinabè (CNOSB), Jean Yaméogo, l’a fait savoir parce qu’elle a financé la construction d’un complexe sportif qui va abriter les sièges de fédérations. Le ministre Alpha Barry a renouvelé les félicitations du gouvernement à la mission diplomatique japonaise et invité les autres missions diplomatiques à s’y intéresser. Il n’a pas manqué de souligner que son département est prêt à signer tout accord de financement dans ce domaine. Le chargé d’affaires de l’ambassade de Tunisie, Mustapha Assakri, a marqué l’intérêt de son pays à ce programme de financement ; ajoutant que la Tunisie attache beaucoup d’importance à la coopération avec le Burkina et mettra tout en œuvre pour apporter sa contribution à ce programme.

Antoine BATTIONO

 

FacebookTwitterGoogle+Tumblr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+