A la uneSur la braise

MATCH DE CLASSEMENT DE LA CAN EGYPTE 2019

Le meilleur des Aigles était nigérian

Plus que 24 heures et l’on connaîtra le vainqueur de la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), débutée au Caire, en Egypte, le 21 juin dernier. En attendant, le match de classement a opposé, hier, les Aigles de Carthage aux Super Eagles du Nigeria, pour désigner la troisième équipe à compléter le podium de ce tournoi où les spectateurs et téléspectateurs ont été bien servis en surprises. Dans cette confrontation entre oiseaux rapaces de la même espèce, le meilleur des Aigles était nigérian.

En effet, les Super Eagles ont battu les Carthaginois sur le score de 1 but à 0, au terme d’un match très engagé. Pour en revenir au jeu, pour amère que cette petite finale pouvait paraître pour des équipes déçues de leur élimination en demi-finale, elle ne manquait pas pour autant d’intérêt. Car, c’est toujours bon de terminer sur une bonne note. Et au-delà de la chance que ces matches pour l’honneur, offrent à certains joueurs restés jusque-là sur le banc de touche de s’illustrer, ce Tunisie # Nigeria avait de la gueule ; d’autant qu’il aurait pu, à des détails près, être l’affiche de la finale, tant les deux équipes se sont montrées, au tour précédent, à la hauteur de leurs adversaires respectifs, ne pliant finalement l’échine que sur la plus petite des marges, qui plus est, dans les ultimes secondes de jeu. C’est dire si au-delà de l’amertume, il y avait de la qualité de jeu sur le terrain, pour une rencontre  qui s’est jouée plus à la motivation qu’à autre chose. C’est le lieu de saluer les deux équipes qui ont su surmonter la déception pour offrir au public, un spectacle digne des grandes compétitions. Cela est à leur honneur. Et au delà du score, c’est le football africain qui gagne. Car, ce n’est jamais facile de caresser du bout des cranpons son rêve de jouer la finale, pour finalement se contenter des places d’accessit. Et la médaille de la troisième place, vaut toujours son pesant de bronze sur le podium.

On n’attend plus que la finale qui opposera demain le Sénégal à l’Algérie

Cela dit, cette victoire du Nigeria est loin d’être imméritée, au regard de son parcours dans cette compétition où il pouvait même espérer mieux, présenté qu’il était comme l’un des prétendants sérieux à Dame Coupe. Surtout après l’élimination précoce de traditionnels favoris comme l’Egypte, le Cameroun, le Maroc voire la République démocratique du Congo. Mais la Tunisie n’a pas non plus démérité et peut même être fière, malgré la défaite, de la qualité de jeu produit tout au long de la compétition. Pour sûr, l’avenir s’annonce prometteur pour ces deux équipes qui ont fait le pari de la jeunesse. Et celle-ci a su admirablement relever le défi en se hissant dans le carré d’as de la compétition. C’est la preuve, si besoin en était, que l’avenir appartient à la jeunesse. Un exemple que beaucoup de nations gagneraient à suivre, en procédant à une cure de jouvence dans leurs rangs.
Désormais, on n’attend plus que la finale qui opposera demain le Sénégal à l’Algérie. Cette confrontation promet déjà des étincelles entre de revanchards Lions de la Teranga à la recherche d’une première consécration continentale et d’enthousiastes Fennecs qui ne se sont jamais sentis aussi proches d’accrocher une deuxième étoile à leur tunique, depuis le sacre de 1990 à domicile. Cette rencontre est d’autant plus attendue que les Sénégalais auront certainement à cœur de prouver que leur défaite en match de poule face au même adversaire, était un faux pas, pendant que pour les Algériens, il s’agira de confirmer leur suprématie pour terminer en beauté une compétition où ils n’auront finalement concédé la moindre défaite.

Outélé KEITA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer