A la uneBonjour

BONJOUR

Un jeune homme a perdu sa Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) à Ouagadougou. Quelques semaines plus tard, il est convoqué par la gendarmerie nationale qui le soupçonne d’acte de banditisme puisque sa CNIB a été retrouvée sur les lieux d’un braquage à Pouytenga. Sa chance, c’est qu’il avait pris le soin de se faire établir une déclaration de perte. Voyez-vous ? Le cas de ce jeune homme doit nous amener à comprendre l’importance de la déclaration de perte que nous avons tendance à négliger, oubliant que l’on peut se retrouver dans de beaux draps dans la mesure où des malfrats peuvent utiliser votre identité pour commettre leur basse besogne. A bon entendeur donc…

 

Fidèle KONSIAMBO                             

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer