A la uneLe fait du jour

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LE COVID-19  

Le ministre de la Santé et le maire de Ouaga donnent l’exemple

Le ministre de la Santé, Charlemagne Ouédraogo, a ouvert la campagne de vaccination contre le Covid-19, le mercredi 2 juin 2021 au Centre médical urbain du secteur 52, à Ouagadougou. Il a été le premier à recevoir la dose du vaccin contre le Covid-19 offert au Burkina Faso, suivi de l’édile de la ville de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé.

 

La campagne de vaccination contre le Covid-19 au Burkina Faso a été officiellement lancée dans la matinée du 2 juin dernier, au Centre médical urbain du secteur 52, à Ouagadougou. C’est le Pr Charlemagne Ouédraogo, ministre de la Santé, qui a reçu la première dose de vaccin pour, dit -il, rassurer les populations. A sa suite, le maire de Ouagadougou, Armand Béouindé, ainsi que de nombreuses autorités communales, ont tour à tour reçu leur dose de vaccin Astra Zeneca.  « Le vaccin contre le Covid-19 vient compléter le dispositif de riposte contre la pandémie qui a fait trembler le monde et dont l’onde de choc a été ressentie au Burkina Faso », a expliqué le ministre de la Santé tout en ajoutant que d’autres vaccins viendront renforcer le dispositif. Le ministre de la Santé a rassuré l’opinion qu’elle peut se faire vacciner sans aucune crainte en ces termes : « Je voudrais réaffirmer que ce vaccin ne pose aucun problème et dire aussi à la population qu’il ne s’agit pas d’un suicide collectif, mais des soins collectifs. Autrement, moi-même ministre de la Santé, je n’aurais pas pris le vaccin ». Le ministre a rappelé que le Burkina Faso est un pays de tradition vaccinale. « Nous sommes venus ce matin ici, pour marquer notre engagement total pour la vaccination en général, et en particulier la vaccination contre la Covid-19 », a précisé Pr Ouédraogo.

 

Un lancement qui vient intégrer le Burkina dans la campagne mondiale de vaccination contre la pandémie du Covid-19

 

Le ministre Ouédraogo a alors invité tous les citoyens à s’engager individuellement, collectivement et institutionnellement dans la riposte contre le Covid-19. Charlemagne Ouédraogo a fait savoir que la deuxième dose sera administrée au mois d’août prochain. Le président du Comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque, Abdoul Moumine Ilboudo qui s’est fait aussi vacciner, s’est réjoui du fait que les fidèles musulmans pourront accéder aux deux doses du vaccin contre le Covid-19 avant d’effectuer le pèlerinage. La Représentante résidente de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Dr Alimata Diarra/Nama, a affirmé que le lancement de cette campagne vient intégrer le Burkina Faso dans la campagne mondiale de vaccination contre la pandémie du Covid-19. Elle dit souhaiter que toutes les personnes éligibles à la vaccination le fassent à la suite du ministre de la Santé. « Ce sont des vaccins de bonne qualité avéréé qui sont fournis aux différents pays », a rassuré la Représentante résidente de l’Organisation mondiale de la Santé.

 

Vélérie YAMEOGO/ TIANHOUN

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer