A la uneSports

CAN CAMEROUN 2021 : Les Etalons prêts à déjouer le piège des Requins bleus

 

Les équipes du groupe A de la 33e édition de la CAN Cameroun 2021 retrouvent la pelouse du stade Olembé ce 13 janvier 2022 pour le compte des matchs de la deuxième journée. Camerounais et Ethiopiens joueront en première heure avant que les Etalons, qui ont été défaits lors de la première journée, affrontent des Requins bleus qui ont déjà trois points dans leur besace.

 

« Nous connaissons l’importance de ce match mais, ce n’est pas l’enjeu qui va nous mettre dans un stress où nous ne pourrons pas nous exprimer. Nous travaillons à aborder ce match en toute sérénité et c’est le plus important. Voilà pourquoi nous voulons éviter toute polémique autour de ce qui s’est passé et nous nous concentrons sur notre match », a déclaré Kamou Malo, sélectionneur national des Etalons, face à la presse. Lui qui était positif au Covid-19 avant le match d’ouverture et qui vient d’être déclaré négatif après un autre test. C’était le 12 janvier dernier, à la veille du match de la deuxième journée dans le groupe A, que doivent livrer les Etalons contre les Requins bleus. Il est d’une importance capitale pour les Etalons qui, après leur défaite par 2 buts à 1 face aux Lions indomptables, se doivent de sortir vainqueur de cette confrontation afin de voir venir la qualification avec un peu plus d’assurance. Dans le pire des cas, il faudrait engranger au moins le point du nul. Ce ne sera pas une partie de plaisir quand on sait que le Cap-Vert tient à obtenir son ticket pour le prochain tour dès ce jour et c’est ce qu’a relevé son coach adjoint, Humberto Bettencourt : « Nous avons nos ambitions et nos objectifs et pour cela, nous devons donner le meilleur de nous-mêmes pour arracher les trois points ». En effet, en cas de victoire, les Requins bleus seront d’office qualifiés pour les huitièmes de finale tout en mettant les Etalons en grande difficulté et sous forte pression. Ce que ne veulent pas entendre Issoufou Dayo et ses partenaires. Dans ce sens, Issoufou Dayo, qui portera le brassard en l’absence du capitaine Bertrand Traoré, testé positif au Covid-19, fait savoir que, « nous préparons bien cette rencontre dans la plus grande sérénité. Le plus important, pour nous, c’est de rester calmes sans disperser nos forces et nous avons la foi que tout va bien se passer pour les trois points ».

 

Un match qui ne sera pas une partie de plaisir

 

Parlant du cas des joueurs testés positifs, il faut noter que le Burkina récupère le défenseur central du Bayer Leverkussen, Edmond Tapsoba, tout en perdant son capitaine, Bertrand Traoré, testé positif et qui rejoint Dango Ouattara, Saïdou Simporé et Soumaïla Ouattara qui restent positifs. L’entraîneur Kamou Malo avoue que cela ne va pas déstabiliser son groupe, parce qu’il possède des joueurs interchangeables. Il sait ce que cela vaut d’être positif, pour avoir suivi le match face au Cameroun depuis son petit écran avec de la peine, surtout quand on a contribué, dit-il, à préparer son équipe pour une telle opposition. Il indique avoir tiré les meilleurs enseignements possibles dans la perspective de venir à bout du Cap-Vert. Pendant ce temps, le capitaine des Requins bleus, Ryan Mendes, relève que « ce sera un match différent de l’Ethiopie, avec un adversaire différent. Donc, la préparation est différente et nous nous attendons à un grand match contre une grande équipe. J’espère que nous allons avoir les points nécessaires ». Tout en soulignant que l’objectif est toujours de faire mieux, il ajoute qu’il s’agit pour lui et ses partenaires de faire le mieux possible contre le Burkina, puisque l’objectif premier du Cap-Vert est de passer le premier tour. On s’attend à un match qui ne sera pas du tout une partie de plaisir, dans la mesure où les Requins bleus voudront très vite se mettre à l’abri en cherchant à s’adjuger les trois points, alors que le Burkina veut se relancer dans la course à la qualification et pour cela, il faudra gagner.

                                             Antoine BATTIONO (Envoyé spécial)

Encadré 

Une première expérience de CAN pour Kamou Malo

 

« Je fais mon baptême de feu à une CAN avec ce match face au Cap-Vert puisque je n’en ai pas connue en tant que joueur, ni en tant qu’entraîneur. C’est l’occasion, et comme tout être humain, on a à cœur de réussir. Je ressens de l’excitation, de la curiosité parce que je vais découvrir la différence entre un match des phases éliminatoires et celui d’une phase finale de la CAN. Je suis donc très heureux de pouvoir jouer mon premier match de CAN en tant que coach. »

Propos recueillis par A.B (Envoyé spécial)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer