HomeLignes de mire

L’avènement au pouvoir, le 24 janvier 2022, du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) a été, dans l’ensemble, favorablement accueilli par la population. Et pour cause : les populations étaient fatiguées des

Gana Gueye, droit dans ses bottes, a refusé de monter sur le carré vert, le samedi dernier, pour le match opposant son club, le Paris Saint-Germain (PSG), à Montpellier. Ce jour-là, les joueurs de la

Depuis la chute de Kadhafi en 2011, la Libye est en proie à des tensions politiques récurrentes et gravissimes, auxquelles il est pratiquement impossible de trouver des solutions ; tant elles divisent en profondeur le pays.

Depuis la chute de Kadhafi en 2011, la Libye est en proie à des tensions politiques récurrentes et gravissimes, auxquelles il est pratiquement impossible de trouver des solutions ; tant elles divisent en profondeur le pays.

Il s’est ouvert, le 15 mai 2022  à Durban, en Afrique du Sud,  une conférence mondiale sur l’élimination du travail des enfants. De prime abord,  il  est bon  de  saluer  la tenue de cette  conférence, 

Il s’est ouvert, le 15 mai 2022  à Durban, en Afrique du Sud,  une conférence mondiale sur l’élimination du travail des enfants. De prime abord,  il  est bon  de  saluer  la tenue de cette  conférence, 

Le mardi 26 avril dernier, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution obligeant les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, à justifier leur recours au veto. Cette résolution, à y voir de

Cela fait un an jour pour jour, que le Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno, a été rendu à la terre de ses ancêtres, dans l’intimité familiale et dans son village d’Amdjarass, situé à quelques

En séjour depuis le 11 avril dernier dans la capitale congolaise, Brazzaville, le chef de l’Etat rwandais, Paul Kagamé, a, dans une adresse au Parlement, appelé à une « collaboration constante » au niveau régional pour lutter

Le cruel et massif massacre présumé de civils dans le village malien de Moura et ses alentours, du 23 au 31 mars dernier, a provoqué, comme chacun le sait, un véritable électrochoc sur l’opinion publique

Depuis le 1er avril dernier, on en sait un peu plus sur la stratégie que le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba et son régime sont en train de mettre en place pour endiguer la vague

La conviction politique. Voilà une expression dont on se demande si elle a encore un sens au Burkina Faso où le nomadisme politique a été banalisé au point que l’on se demande s’il ne s’inscrit