A la uneEchos des provinces

INSECURITE A L’EST  

Ville morte sur fond de forte mobilisation à Fada

Annoncée depuis des semaines par le mouvement U-Gulmu-Fi, la journée ville morte à Fada N’Gourma pour dénoncer la situation sécuritaire délétère et le retard de développement dans cette partie du Burkina Faso, a bel bien été observée par les fils et filles de cette localité, dans la matinée du 10 novembre 2021.

 

C’est une place des martyrs de la capitale de la région de l’Est qui a été prise d’assaut par des jeunes, le 10 novembre dernier, à l’appel du mouvement U-Gulmu-Fi, à l’effet d’observer une  journée ville morte. «  Nous sommes sortis pour revendiquer nos droits car rien ne va chez nous depuis un certain temps. On a le sentiment que la région de l’Est est négligée car, sur le plan sécuritaire et infrastructurel, ça ne va pas », a indiqué un marcheur au micro de Gulmu.info. Cette activité qui était la deuxième du genre, avait, entre autres objectifs, de rappeler les exigences du mouvement U-Gulmu-Fi quant à l’amélioration des conditions de sécurité et socio-économiques de la région.

 

« Les images que nous avons présentées au monde vont faire trembler certains ce soir »

 

Pour un rappel de troupe, c’en était un. Car, un nombre important des fils de la région de l’Est a sacrifié le temps d’une journée afin de se faire entendre. «  Quand on dit qu’à Madjoarai ça ne va pas, les gens ne comprennent pas parce qu’ils ne s’y rendent pas. Nous avons donc voulu donner l’image de la situation que vivent ces localités à travers cette ville morte. Cependant, nous sommes en train de voir quelle initiative locale développer afin d’apporter notre contribution dans la lutte contre le problème auquel nous faisons face», a signifié un des responsables du mouvement cité par Gulmu.info. Et d’interpeller les autorités en ces termes : «  Si les autorités ne bougent pas, prochainement, ça ne sera pas une seule journée ville morte, mais plusieurs jours. Et qu’on ne nous amène pas à cela. Les images que nous avons présentées au monde vont faire trembler certains ce soir ».

 

Bantchandé

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer