A la uneSports

Que retenir de la carrière de Michael Schumacher ?

Michael Schumacher est indubitablement un des plus grands pilotes de formule 1 de l’histoire. Alors qu’il ne peut faire usage de ses jambes suite à un accident de ski survenu en 2013, l’Allemand n’en demeure pas moins une légende vivante de la course automobile. Retour sur une carrière riche de records et de trophées.

Le football a eu Diego Maradona, le basketball Michael Jordan, et la Formule 1 Michael Schumacher. Considéré comme l’un des trois meilleurs pilotes de tous les temps aux côtés d’autres génies de la course comme Ayrton Senna et Juan Manuel Fangio, Schumacher dispose d’un palmarès qui parle pour lui. Titres

Avec un total de 7 titres, il est le pilote ayant remporté le plus de championnats du monde de Formule 1, maintenant égalé par Lewis Hamilton. « Schumi » a remporté au total 91 des 307 courses, ce qui fait de lui le 2ème pilote avec le plus de courses remportées. Sur ce plan, il est également devancé par Hamilton. En plus de ses trophées directs, Schumacher a aussi dans son palmarès, la bagatelle de 155 podiums. A son apogée, selon le consultant Varieur Montague, faire un pari sportif Formule 1 c’était  forcément parier sur Schumacher car le pilote était favori chez tous les bookmakers.

La biographie de « Shumi »

Né le 3 janvier 1969 à Hürth-Hermülheim, près de Cologne en Allemagne, Michael Schumacher est un pilote automobile allemand, surnommé « Schumi » par ses fans ou parfois par les journalistes sportifs. Après un apprentissage en karting, dans des formules monoplaces, ainsi que dans le championnat du monde des voitures de sport, Michael Schumacher commence sa carrière en Formule 1 lors de l’année 1991, en tant que remplaçant au pied levé de Bertrand Gachot, dans la jeune écurie Jordan, peu avant le Grand Prix de Belgique à Spa-Francorchamps. Dès le Grand Prix suivant, il est recruté par l’écurie Benetton Formula, avec laquelle il conquiert ses deux premiers titres de champion du monde en 1994 et 1995. En 1996, il rejoint la Scuderia Ferrari qu’il contribue à relancer après une longue période d’insuccès, signant au volant des F1 de Maranello 72 de ses 91 victoires, lui apportant cinq titres mondiaux des pilotes consécutifs (de 2000 à 2004) et contribuant directement à l’obtention de six titres constructeurs ; il gagne ainsi le surnom de Baron rouge.

Il a pris deux fois sa retraite

Après une première retraite annoncée, Michael Schumacher officie entre 2007 et 2009 à Scuderia comme consultant et reprend parfois le volant dans le cadre d’essais privés. Toujours amoureux des pistes, « Shumi » fera son grand retour en Formule 1 en 2010 chez Mercedes. Il y effectue trois saisons sans obtenir de nouvelle victoire. Le 4 octobre 2012, il annonce de manière définitive la fin de sa carrière en Formule 1. Il est alors âgé de 43 ans. Sa carrière aura contribué à la médiatisation de la course automobile. Lors de ses victoires, le nom de Schumacher était évoqué partout allant jusqu’à dominer l’actualité africaine et mondiale.

La rivalité des frères Schumacher

Chez les Schumacher, le talent pour les courses automobiles est une affaire de famille. À partir de 1997, Michael doit faire face sur les pistes, à son frère Ralf, de six ans son cadet. Les deux frères n’ont jamais couru au sein de la même écurie. Ils constituent l’unique cas en Formule 1 de deux frères ayant gagné des Grands Prix.

Un grave accident l’empêche de tenir sur ses deux jambes

Michael Schumacher a été victime d’un grave accident de ski à Méribel, en Savoie. Il souffre d’un traumatisme crânien avec coma qui nécessite une intervention neurochirurgicale immédiate ; son pronostic vital est engagé. Il sort du coma le 16 juin 2014 et quitte l’hôpital de Grenoble pour poursuivre une phase de réadaptation au Centre hospitalier universitaire vaudois de Lausanne jusqu’au 9 septembre où il est pris en charge à son domicile. On apprend en septembre 2016 qu’il ne peut plus marcher ni se tenir debout.

Malgré son état de santé précaire aujourd’hui, Michael Schumacher, le grand champion qui a régné sans partage pendant 5 longues années sur les circuits, reste une légende vivante de la Formule 1.

Koko Aldo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer