A la uneLa chronique du fou

VASTE OPERATION ANTI-TERRORISTE DANS LA REGION DE L’EST

Il faut travailler à consolider les acquis

J’ai appris que depuis quelques jours, il pleut un déluge de feu sur la plupart des forêts de la région de l’Est, où sont retranchés des hommes armés qui sèment la mort et la désolation sur leur passage. Dans un communiqué rendu public par les Forces armées nationales (FAN), il ressort que des dizaines de terroristes ont été neutralisés, des motos et des armes ont été également saisies. Avant tout propos, je tiens à rendre un vibrant hommage aux Forces de défense et de sécurité (FDS) pour cette opération de salubrité qu’appelaient de tous leurs vœux, les populations qui, la peur au ventre, ne savaient plus à quel groupe armé se vouer. J’espère qu’à l’allure où vont les choses, Madjoari et Pama qui étaient sous la coupe réglée des hommes armés, seront libérés et pourront enfin rentrer dans la République. Tel est mon souhait le plus absolu. Car, pendant longtemps, j’imaginais le calvaire que vivaient les habitants de ces deux localités, interdits d’aller aux champs et qui vivaient un blocus qui ne disait pas son nom puisque les hommes armés contrôlaient toutes les voies d’accès et de sortie. Cela dit, je souhaite qu’à l’issue de cette opération baptisée « Epervier», il y ait un service après vente. Il ne faut plus commettre la même erreur que Utapuanu qui fut un succès mais à l’issue de laquelle opération, on a eu l’impression qu’il n’y a pas eu de suivi sur le terrain.  Si fait que profitant de cet instant de répit, les groupes armés ont annexé plusieurs parcs ou bosquets où ils ont installé leurs quartiers. En tout cas, moi, je souhaite qu’à l’issue de l’opération de nettoyage en cours, l’on profite ramener les déplacés chez eux et que dans la foulée, l’administration se déploie systématiquement dans les zones libérées. Il faut travailler à consolider les acquis. Pourquoi ne pas saisir l’occasion pour mettre en œuvre le découpage annoncé de la région de l’Est, qui  a été favorablement accueilli mais qui se fait toujours attendre ?

 

 

J’ai l’impression que Roch a entendu le cri du cœur de ses compatriotes qui souffrent le martyre

 

 

Il faut aller vite au risque de voir les groupes armés réinvestir les lieux que nos FDS ont mis du temps à libérer.  Ce que je dis, ici, n’est pas valable seulement pour l’Est mais aussi pour toutes les régions frappées par l’insécurité liée au terrorisme. Je pense au Centre-Nord, au Sahel, au Nord, à la Boucle du Mouhoun. Je n’oublie pas le Sud-Ouest et les Cascades qui ont connu, ces derniers temps, des incursions effroyables. Cela dit, je souhaite que les populations apportent un franc soutien aux FDS dans le combat difficile et périlleux qu’elles mènent contre les forces du mal qui menacent  notre pays dans ses fondements. Je sais que certains sont parfois réticents parce qu’ils redoutent des actions de représailles de la part des terroristes mais nous n’avons pas d’autre choix que de faire bloc derrière nos soldats pour la défense et la reconquête de l’intégrité de notre territoire. Cela étant, je souhaite qu’après l’Est, il y ait d’autres opérations d’envergure dans toutes les zones à haut déficit sécuritaire pour que, in fine, les Burkinabè puissent retrouver leur liberté de mouvements d’autan, sans crainte aucune. Ce n’est pas impossible. Et j’ai bon espoir que les lignes vont bouger. Car, j’ai l’impression que Roch a entendu le cri du cœur de ses compatriotes qui souffrent le martyre.

 

« Le Fou »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer