A la uneFocus

MASSACRE D’ETUDIANTS AU KENYA : Les Shebab s’illustrent par leur lâcheté

Assurément la bêtise humaine n’a pas de frontière. Des fous de Dieu ont abattu des innocents dont le seul tort d’être étudiants. Décidément, ces shebab n’ont aucune considération pour la vie humaine. Ces jeunes gens étaient loin de se douter qu’ils seraient mortellement touchés par des balles tirées par des adultes qui n’ont d’autres motivations que ce qu’ils appellent le paradis. Comment comprendre qu’un groupe d’hommes qui proclament leur appartenance à l’humanité puissent se livrer à une telle extrémité ? Est-ce du sang ou du fiel qui coule dans les veines de ces barbues qui croient détenir les clés du paradis ? Le grand deuil dans lequel est plongé le Kenya depuis hier à travers l’abattage des étudiants de l’université de Garissa est celui de toute l’espèce humaine. Il est temps de chercher les voies et moyens d’éradiquer définitivement cette vermine appelée shebab qui écume désormais toute l’Afrique Orientale. La lutte contre cette race d’insensés passera nécessairement par la mutualisation de tous les efforts des gouvernants et des peuples de cette zone de l’Afrique. Elle passera également par la solidarité agissante et sans relâche de la communauté internationale.
Certes, cette organisation terroriste trouve dans les pays de la sous-région des opportunités de recrutement des jeunes du fait du chômage, de la misère et de l’ignorance. Les gouvernants des pays de la zone doivent donc, sans répit, dans leur gestion, prendre en compte ces trois dimensions. Plus de cent étudiants tombés sous des balles assassines des fous d’Allah, cela représente un véritable gâchis humain pour le Kenya et pour l’Afrique. C’est le savoir qu’ils ont tenté d’assassiner en fauchant prématurément ces jeunes étudiants au sein même du campus. Si la lâcheté avait un visage, ce serait bien celui des shebab.

« Le pays »

Articles similaires

4 commentaires

  1. Si « seul tort » il y en a n’est pas d’avoir été des étudiants mais d’être des « Chrétiens ». La source de l’information dit bien qu’ils ont libéré les étudiants musulmans et gardé les étudiants chrétiens. Je comprends votre posture forcée ou suggérée à ne pas « stigmatiser », à ne pas « faire des amalgames » et blabla…….
    Mais eux, ils s’en fichent et leur souci est d’aller encore plus loin dans leur besogne que le leur permettront les âmes bien pensantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer