Question à qui de droit

QUESTION A QUI DE DROIT

Depuis quelques années, les premiers responsables du ministère de l’Education nationale et de la promotion des langues nationales (MENAPLN) font l’effort, avant chaque rentrée des classes, de rendre publique la liste des établissements scolaires non reconnus tout en les sommant de fermer. Mais je fais le constat que sur le terrain, la mesure n’est pas respectée si fait que la plupart de ces établissements incriminés, continuent de fonctionner. Alors, questions : pourquoi prendre des mesures dont on sait qu’elles ne seront pas respectées ? Ou bien s’agit-il seulement d’un effet d’annonce pour se donner bonne conscience ? Autant de questions que je ne cesse de me poser sans réponse.

 

Un parent d’élève

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer