A la uneBaromètre

Déclaration du Maroc à la réunion de la Commission de Consolidation de la paix de l’ONU sur le Burkina Faso/ Solidarité sans faille du Maroc avec le Burkina Faso et son peuple Frère et Ami.

Réunion de la Commission de Consolidation de la Paix consacrée au Burkina Faso

 

DISCOURS DE S.E.M. NASSER BOURITA

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE DU ROYAUME DU MAROC

– New York, 26 septembre 2019 –

Monsieur le Président du Faso, 

Monsieur le Secrétaire Général des Nations Unies

Monsieur le Président de la Commission de l’Union Africaine, 

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Excellences, 

Mesdames et Messieurs, 

  1. Je voudrais en premier lieu remercier chaleureusement le Président du Burkina Faso, Son Excellence Roch Marc Christian KABORE, pour l’organisation de cette Réunion ministérielle, ainsi que la Commission de la Consolidation de la paix pour sa mobilisation en faveur du Burkina Faso. Je souhaiterais, ici, lui témoigner de l’excellence des relations qu’entretiennent le Royaume du Maroc et le Burkina Faso, pays frère et ami, ayant pour fondements la solidité et la profondeur des liens historiques qui unissent les deux pays. 

  1. Je voudrais, également, condamner fermement les attentats terroristes meurtriers qui ont endeuillé le Burkina Faso.

  1. Le Royaume du Maroc exprime à la République du Burkina Faso ses sincères condoléances et ses sentiments de compassion et réitère sa pleine solidarité avec le peuple burkinabè frère.

Excellences, 

Mesdames et Messieurs,

  1. La situation sécuritaire qui prévaut dans la région du Sahel nous interpelle tous. Cela affecte tous les pays de la région et le Burkina Faso en est l’illustre exemple. Aucun pays n’est épargné. Nous sommes tous concernés.

  1. Les défis sont multidimensionnels ; ils concernent principalement la sécurité et le développement, les deux piliers sur lesquels se fondent la stabilité de tout pays.

  1. Elle nous appelle à l’action. Car, la montée en puissance des mouvements insurrectionnels, de l’extrémisme et du terrorisme sont tout autant de facteurs qui menacent la paix et la sécurité de la région.

  1. Nous avons un devoir de solidarité avec le Burkina Faso. Cela doit se traduire par des actes concrets à travers notamment un soutien accru au Programme d’Urgence pour le Sahel (PUS) mis en œuvre par le Gouvernement burkinabè depuis 2017, pour améliorer la sécurité des personnes et de leurs biens et fournir l’accès aux services de base dans les zones touchées par l’insécurité.

  1. C’est le lieu pour moi d’exprimer le plein appui du Royaume du Maroc à la Force du G5 Sahel. Nous tenons également à saluer vivement la Présidence en exercice du G5 Sahel (2019) assurée par le Burkina Faso et les résultats réalisés sous son leadership pendant le mandat en cours.

Excellences, 

Mesdames et Messieurs,

  1. La coopération entre le Maroc et le Burkina Faso est multiforme. Elle se déploie tous azimuts (formation académique, professionnelle et militaire). Elle constitue un axe stratégique du programme de coopération entre nos deux pays.

  1. Dans ce sens, le Royaume du Maroc est résolument déterminé à faire de ce modèle de coopération entre nos deux pays, un modèle de coopération Sud-Sud réussi à part entière.

  1. Au cœur de cette coopération, se trouve le volet cultuel pour la promotion des valeurs d’un Islam du juste milieu, ouvert à la tolérance et au dialogue, comme rempart à l’extrémisme religieux. Elle s’exprime à travers la coopération fructueuse dans le cadre de la Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains qu’entretiennent le Royaume du Maroc et le Burkina Faso-

  1. A ce titre, le Royaume du Maroc se félicite que le Burkina Faso abrite une Section de la Fondation Mohammed VI, qui est opérationnelle depuis novembre 2017 et le Royaume envisage ainsi une hausse du nombre des Imams, morchidines et morchidates burkinabés.

  1. Le Royaume du Maroc entend, en effet, exprimer sa ferme détermination pour le raffermissement de sa coopération avec le Burkina Faso dans tous les domaines d’intérêt commun, notamment en matière de coopération militaire dans son volet formation et renforcement des capacités.

Excellences, 

Mesdames et Messieurs, 

  1. Le Royaume du Maroc tient à renouveler son soutien aux initiatives nationales prises par le Gouvernement burkinabè pour la pérennisation de la paix sur toute l’étendue de son territoire.

  1. Le Royaume demeure intimement convaincu que la société burkinabé, malgré les menaces en ces moments d’adversité, demeurera pour toujours cette terre africaine de coexistence entre les confessions ; d’harmonie entre les communautés et de résilience du peuple burkinabé, au pays des hommes intègre. Et c’est à ses côtés que se tient le Maroc.

  1. Je vous remercie pour votre attention.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer