KALO (PROVINCE DU YATENGA) : Le Naaba Kon-Menem-Moogo intronisé

KALO (PROVINCE DU YATENGA) : Le Naaba Kon-Menem-Moogo intronisé

Dans la matinée du samedi 17 juin 2017, la cour royale du village de Kalo a vibré au rythme de la musique traditionnelle. Et pour cause, avait lieu l’intronisation de Naaba Kon-Menem-Moogo qui a reçu pleins pouvoirs  de la part de Sa Majesté le Roi du Yatenga pour exercer la royauté.  Une délégation de Naaba Kiiba du Yatenga composée de Werang Naaba et de Tom Naaba Guigma, a procédé à son intronisation à Kalo.  C’était en présence des parents, autorités coutumières et religieuses, amis et connaissances, d’une délégation des agents de sécurité de Thiou et d’une population sortie nombreuse pour la circonstance.

 

Village situé dans la commune de Thiou à une trentaine de kilomètres de Ouahigouya, Kalo a vibré au rythme de la musique et de la danse traditionnelles dans la matinée du samedi 17 juin 2017. Cela se justifie par le fait que le village vient d’avoir un nouveau chef longtemps attendu par les populations. La cérémonie d’intronisation a eu lieu ce jour-là à l’ombre des nimiers devant la cour royale, sous le regard d’une population particulièrement  heureuse pour la circonstance. Et c’est la délégation de Naaba Kiiba du Yatenga conduite par Werang Naaba qui a été le maître de la cérémonie.

Après les salutations d’usage, le moment tant attendu est arrivé. Le Tom Naaba Guigma, commis à la tâche d’intronisation de tout chef relevant du royaume du Yatenga, se retire de la foule avec le futur bénéficiaire, afin de procéder aux rites traditionnels. Il lui a prodigué des conseils et dévoilé les interdits de la royauté, lui demandant d’avoir un comportement rassembleur pour une gestion victorieuse. Le futur bénéficiaire du trône de Kalo marque son acquiescement et c’est alors que le Tom Naaba lui applique de la terre sur la tête. Il devient alors le chef de Kalo et porte comme nom de guerre le Naaba Kon-Menem-Moogo.

Le silence observé jusque-là fait place à des cris de joie et d’allégresse. Kalo a enfin un chef. Depuis cinq ans, il attendait cet évènement. Toute la population se met à la danse y compris le Naaba Kon-Menem-Moogo himself sous les pulsations des « benda » (instruments de musique traditionnels).

Le chef de la délégation, le Werang Naaba, a ensuite livré le message de Naaba Kiiba en ces termes : « Nous sommes là pour l’intronisation du chef de Kalo et c’est fait. A partir d’aujourd’hui, sachez que tout Kalo est entre les mains de Naaba Kon-Menem-Moogo qui est votre chef à tous. Nous demandons que tout Kalo s’approprie son chef pour le bien de tous ». Il a, en son nom propre, formulé les vœux de bénédictions et de plein succès au nouveau chef et demandé à toute la population de travailler main dans la main. Il a conclu en demandant au Bon Dieu de nous accorder une bonne saison pluvieuse.

Le nouveau chef a traduit toute sa satisfaction pour cette marque de confiance que la population de Kalo a placée en lui par sa présence à ce rituel d’intronisation. Il est aussi reconnaissant à Dieu et à Naaba Kiiba pour avoir conduit le processus jusqu’au bout. « Ce que Dieu t’a prédestiné, c’est ce qui se produit », a-t-il conclu.

Des personnalités, et non des moindres, d’autres localités ne sont pas restées en marge de cette cérémonie d’intronisation. Ce qui explique la  bonne collaboration entre les villages. Il s’agit des chefs de Thiou, de Sim et bien d’autres, ainsi que des agents de sécurité pour le bon déroulement de l’événement.

Le déplacement de la délégation à Kalo pour l’intronisation du chef n’est pas inhabituel. « En effet, pour des raisons de distance où des localités qui ont attendu longtemps pour avoir un chef et bien d’autres motifs comme la saison des pluies qui s’est installée, Naaba Kiiba peut autoriser le déplacement d’une délégation pour l’intronisation d’un chef. Nous l’avons déjà fait à certains endroits », a indiqué le Tom Naaba Guigma. Il a par ailleurs remercié la population pour sa forte mobilisation à cette cérémonie d’intronisation, signe de cohésion sociale. C’est aux environs de 11h 30mn que la délégation s’est retirée, marquant ainsi la fin de la cérémonie.

 

Mahamoudou ZONGO

       

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+